Publicité

QUESTION D'ACTU

Au cours des 2 dernières semaines

Grippe : un million de personnes ont consulté un médecin

En 5 semaines, plus d'un million de personnes ont consulté un médecin pour une grippe, et 86 en sont mortes. Une surmortalité de 18 % est estimée pour début janvier.

Grippe : un million de personnes ont consulté un médecin imagepointfr/epictura

  • Publié 18.01.2017 à 16h33
  • |
  • |
  • |
  • |


La France continue de tousser, éternuer et se plaindre de courbatures. Au cours de la semaine dernière, 266 000 nouveaux cas de grippe ont été signalés au Réseau Sentinelles, chargé sa surveillance. En 5 semaines, plus d’un million de personnes ont consulté un médecin pour un syndrome grippal et 86 personnes en sont mortes.

Ces derniers jours, le taux d’incidence a atteint 409 consultations en médecine de ville pour 100 000 habitants contre 395 la 1ère semaine de janvier. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Corse et l’Occitanie sont les plus touchées. En Bretagne, Ile-de-France, Grand-Est et Nouvelle-Aquitaine, l’activité grippale tend à se stabiliser, tandis qu’elle diminue en Auvergne-Rhône-Alpes.

Source : Réseau Sentinelles, Syndromes Grippaux : Activité épidémique, en 5 semaines d'épidémie de grippe 1 061 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste


Le pic arrive

Ainsi, le pic épidémique n’a pas encore été franchi à l’échelle nationale. Selon Sentinelles, celui-ci est proche mais il est encore impossible de prédire avec précision sa survenue. « A titre de comparaison, lors de la précédente épidémie à virus A(H3N2) en 2014/2015, l’incidence dépassait 800 cas pour 100 000 habitants au moment du pic épidémique », relève le réseau de surveillance.

Dans le même temps, les hospitalisations ont elles aussi continué à grimper. Ces séjours concernent essentiellement les personnes âgées : 13 % des personnes hospitalisées ont entre 65 et 79 ans et 64 % ont plus de 80 ans.

En outre depuis le 1er novembre, 796 cas graves ont été signalés. Parmi eux, 68 ont été admis en réanimation la semaine dernière. Un nombre d’admission qui diminue depuis début janvier, souligne Santé Publique France. La majorité de ces patients présentaient des facteurs de risque et au moins 46% n’étaient pas vaccinés. L’agence indique également que 86 personnes sont décédées. Trois-quarts d’entre elles avaient plus de 65 ans.


Une surmortalité de 18 %

La première analyse de la mortalité toutes causes confondues montre une nette hausse au cours des 2 dernières semaines, en particulier chez les personnes âgées. « Au niveau national, le nombre observé de décès tous âges confondus est supérieur au nombre attendu d’au moins +18 % sur la semaine 52 (du 26 décembre au 1er janvier 2017) », rapporte Santé Publique France. Pour l’heure, il est encore impossible d’imputer cette surmortalité uniquement à la grippe. En effet, il est encore difficile d’estimer la mortalité due à la grippe.

Toutefois, tout le monde a en tête l’hécatombe de l’épidémie de 2014-2015. Cet hiver là, près de 3 millions de Français avaient été contaminés par le virus A/H3N2, la souche qui circule actuellement. Une épidémie de forte ampleur qui aurait conduit à une surmortalité record de 18 300 décès en France.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité