Publicité

QUESTION D'ACTU

Burn-out

La Poste : l'alerte du CHSCT sur une vague de suicides

Une enquête menée par RTL révèle qu’au moins neuf salariés ont mis fin à leurs jours depuis trois ans après avoir dénoncé la dégradation de leurs conditions de travail.

La Poste : l'alerte du CHSCT sur une vague de suicides ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

  • Publié 07.10.2016 à 07h48
  • |
  • |
  • |
  • |


A La Poste, une vague de suicides inquiète. Des experts des comités d’hygiène et de sécurité (CHSCT) de l’entreprise ont décidé d’alerter le gouvernement sur la situation sociale après une série de faits inquiétants, révèle ce jeudi RTL.

Ces experts pointent une « dégradation de l’état de santé des agents » liée à plusieurs réorganisations internes. De fait, l’entreprise subit depuis quelques années des bouleversements majeurs, de l’ouverture de son capital en 2010 à la réorganisation de 2014, en passant par les défis que constitue la société numérique qui boude la voie postale.

9 suicides et 5 tentatives

Sur le terrain, les restructurations se sont donc multipliées, augmentant ainsi les risques psychosociaux pour des employés sous pression. Selon une enquête réalisée par RTL, au moins neuf facteurs se sont suicidés ces trois dernières années ; cinq autres ont fait des tentatives de suicide sur leur lieu de travail et ont été sauvées in extremis.

A chaque fois, l’entourage et la famille de ces personnes ont mis en cause les conditions de travail à La Poste. Ce fut le cas lors du suicide de Charles Griffond, employé dans le Doubs, qui a rédigé en juillet une lettre intitulée « Lettre d’un facteur désespéré », juste avant de commettre son acte. « Ils m’ont totalement détruit », accusait-il alors, après 34 ans de service à La Poste.

La direction de La Poste semble être au fait de ce malaise social puisque 2007, plusieurs rapports d’expertise ont pointé du doigt une dégradation des conditions de travail des salariés. Le dernier en date, publié en septembre, montrait ainsi un niveau de saturation inquiétant parmi la direction du système d’information de la branche services-courrier-colis (DSI BSCC) de La Poste.

Selon cette expertise du cabinet Technologia, 18 % des répondants au sein de la DSI BSCC se disent exposés (10 %) ou très exposés (8 %) au risque d’épuisement professionnel, à la suite de la réorganisation de 2014.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité