Publicité

QUESTION D'ACTU

Lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

75 organisations soutiennent l'interdiction de fumer au lycée

75 organisations de santé européennes adressent une lettre ouverte à la ministre de l’Education pour la soutenir dans sa volonté d'interdire la cigarette dans les lycées.

75 organisations soutiennent l'interdiction de fumer au lycée VALINCO/SIPA

  • Publié 03.10.2016 à 15h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Soixante-quinze organisations de santé européennes ont adressé il y a quelques jours une lettre ouverte à Mme Najat Vallaud-Belkacem. Le but de cette démarche inédite, soutenir la ministre de l’Education nationale dans sa double démarche de protection des élèves à l’égard des risques d’attentat et à l’égard du tabagisme.
Elles invitent ainsi le gouvernement français à maintenir une stricte interdiction de fumer à l’intérieur de tous les établissements scolaires. Pour éviter les attroupements devant les lycées, certains proviseurs français viennent effet d'autoriser les élèves à fumer dans la cour.

Mais les signataires de la lettre rappellent que La France est désormais considérée comme un modèle dans sa lutte antitabac « du fait des récentes décisions en matière de lutte contre le tabagisme adoptées dans le cadre du programme national de réduction du tabagisme et de la loi de santé ».
En faisant bien évidemment référence à l'instauration du paquet neutre dans l'Hexagone depuis mai, ces militants estiment que tout ce travail           « pourrait être mis à mal en cas de réintroduction du tabagisme dans les lycées ». Une mesure qui, selon eux, « serait le symbole d’un recul majeur ».

Les ados français ont levé le pied

Représentant la diversité des acteurs engagés dans la lutte contre le tabagisme en Europe, ces structures tirent la sonnette d’alarme contre les dangers d’une éventuelle dérogation à l’interdiction de fumer dans les lycées français. Cela d'autant plus que la dernière édition de l’enquête Espad (European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs), menée en avril et juin 2015 auprès d’élèves de 15-16 ans de 34 pays européens, a montré qu’il est possible d’obtenir des résultats positifs contre le tabagisme des jeunes, « à condition de mettre en œuvre des politiques cohérentes et de faire respecter les réglementations réfléchies et adaptées », précisent-ils.

Pour la France, cette enquête montre que 23 % des lycéens fument au moins une cigarette par jour, alors qu'ils étaient 31 % en 2011. Même tendance pour l’usage récent (au moins une fois au cours des 30 derniers jours) qui concerne désormais 26 % des adolescents, contre 44 % en 1999 et 28 % en 2011.

700 000 décès par an en Europe  

Ces associations invitent donc le gouvernement à accompagner les proviseurs chargés d’éviter les attroupements extérieurs pendant les interclasses, tout en ne laissant pas fumer dans l’enceinte de l’établissement. Et pour les sceptiques, elles écrivent ironiquement : « Si des voyageurs dans un vol transatlantique peuvent rester 8 à 10 h sans fumer, il est possible d’aider nos lycéens à maîtriser, voire à se libérer de leur consommation de tabac ». Les jeunes accros au tabac apprécieront...

Pour rappel, 700 000 citoyens de l’Union européenne décèdent chaque année à cause du tabac. Cette substance est aussi la seule qui tue prématurément un consommateur régulier sur deux. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité