Publicité

QUESTION D'ACTU

Point de Santé publique France

Canicule : 100 passages aux Urgences

Mardi, les recours aux Urgences pour des pathologies en lien direct avec la chaleur sont restés comparables aux journées précédentes, rassurent les autorités sanitaires.

Canicule : 100 passages aux Urgences Epictura/Jcpjr1111

  • Publié 25.08.2016 à 17h54
  • |
  • |
  • |
  • |


L’épisode de chaleur devrait se poursuivre jusqu’au 27 août dans l’Hexagone. La baisse des températures ne devrait en effet pas intervenir avant dimanche, à l’occasion d’une dégradation orageuse.

Mais dans l’attente, une large partie du territoire (en particulier du nord de Midi-Pyrénées à la région parisienne, la Bourgogne, la Champagne-Ardenne, le nord de Rhône-Alpes) restera soumise à des températures maximale allant de 35 à 38°C. Un épisode d’une intensité « inhabituelle » à cette période de l’année, note ce jeudi Santé publique France.

L'Agence s'inquiète particulièrement « des zones très peuplées et urbanisées, où les effets d’îlots de chaleur urbains pourraient aggraver localement l’intensité de la chaleur, y compris nocturne ». Face à cette menace, les premières victimes de la canicule sont à recenser. Sans inquiétude, ajoute  l'Agence. 

Des passages aux urgences stables

Dans son dernier point publié mercredi, Santé publique France indique qu'au niveau national, pour la journée de mardi, les recours aux soins pour des pathologies en lien direct avec la chaleur dans les structures d’urgence restent "stables" par rapport aux jours précédents.

100 passages aux urgences ont ainsi été observés au niveau national (0,3 % de l’activité globale et 1,1 % chez les plus de 75 ans), dont les deux tiers sont situés dans les départements en vigilance jaune ou orange. Les personnes de 15-74 ans et de 75 ans ou plus représentent respectivement39 % et 44 % des recours aux urgences pour pathologies en lien direct avec la chaleur.


Peu d’hospitalisations

La part d’hospitalisations pour pathologies en lien direct avec la chaleur parmi l’ensemble des hospitalisations est de 1,4 % tous âges confondus (1,8 % chez les enfants de moins de 15 ans et les adultes de 75 ans ou plus). Là encore, c'est stable par rapport aux jours précédents, note Santé publique France.

Et chez les urgentistes libéraux de SOS Médecins, le constat est le même dans les quatre régions concernées par une vigilance orange (Hauts-de-France, Ile-de-France, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Bourgogne-Franche-Comté). Sauf dans l’Essonne on l’on note une légère hausse des consultations SOS Médecins en lien avec la chaleur.

Source : Santé publique France

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité