Publicité

QUESTION D'ACTU

Bénéfices à six mois

Ménopause : l’acupuncture efficace contre les bouffées de chaleur

Les séances d’acupuncture diminueraient les symptômes liés à la ménopause, selon une étude américaine.   

Ménopause : l’acupuncture efficace contre les bouffées de chaleur Epictura/Yank

  • Publié 27.05.2016 à 09h28
  • |
  • |
  • |
  • |


La ménopause entraînent bien souvent des symptômes handicapants pour certaines femmes. L’acupuncture pourrait y remédier en partie. Selon une étude américaine publiée dans la revue Ménopause, et menée par le centre médical de Wake Forest Baptist, l’acupuncture réduirait de 36 % les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, souvent associées à la ménopause.

L’étude a rassemblé sur année 209 femmes âgées de 45 à 60 ans, qui n’avaient plus leurs règles depuis plus de trois mois. Elles avaient, en moyenne, au moins quatre bouffées de chaleur et/ou des sueurs nocturnes par jour.
Pendant six mois, le premier groupe de femmes a reçu des séances d’acupuncture. Puis pendant six autres mois, elles ont été suivies sans recevoir de séances. Pour le deuxième groupe c'était l'inverse. Toutes les participantes ont tenu un journal où quotidiennement, elles notaient le nombre, la gravité et la fréquence des bouffées de chaleur. Elles ont également répondu à des questionnaires sur la venue d’autres symptômes associés à la ménopause. . 

 

Des bénéfices sur le long terme 

A l’issu de six mois de séances, le premier groupe a rapporté une baisse moyenne de 36,7 % de la fréquence des bouffées de chaleur par rapport aux mesures de référence. Et même après un an, les bénéfices de ses séances sont encore visibles. Les chercheurs ont relevé une baisse de 29,4 %. Le deuxième groupe, lui, a fait état d’une augmentation de 6 % de la fréquence des symptômes au cours des six mois où aucune séance n' a été dispensée.
« Bien que l’acupuncture ne fonctionne pas pour toutes les femmes, notre étude a montré qu’en moyenne, elle réduisait efficacement la fréquence des bouffées de chaleur et les résultats ont été maintenus pendant six mois après les séances arrêtées, explique la Pr Nancy Avis, auteur principal de l’étude. Il y a un certain nombre d’options non-hormonales pour traiter les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. ». 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité