Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de l’UNICEF

Conflits dans le monde : quatre hôpitaux attaqués tous les jours

Selon le dernier rapport de l’UNICEF, les hôpitaux sont quotidiennement la cible d'attaques meurtrières ou qui mettent en danger la vie de nombreux enfants.

Conflits dans le monde : quatre hôpitaux attaqués tous les jours L'hôpital de Sloviansk complètement détruit par un bombardement. Copyright: UNICEF Ukraine / 2015 / Pavel Zmey

  • Publié 20.05.2016 à 12h06
  • |
  • |
  • |
  • |


L’UNICEF tire la sonnette d’alarme. Dans son dernier communiqué, le Fond des Nations unies pour l’enfance dresse un bilan préoccupant. Chaque jour, quatre hôpitaux sont attaqués ou occupés par des groupes armés, dans le monde. L’accès aux soins dans les pays touchés par des conflits, opposant des milices armées avec d’autres, serait dérisoire et entravé par les actes criminels. Les meurtres de personnels de santé, les bombardements et le pillage de matériel médical humanitaire ponctueraient le quotidien de ces pays fragilisés par la guerre.   

Le 27 avril dernier, près d’une cinquantaine de personnes ont été tuées dans un hôpital de la ville d’Alep, en Syrie. Parmi les nombreuses victimes figurait l’un des derniers pédiatres de la région. L’Unicef dénonce des crimes de guerres. «  Des enfants sont tués, blessés ou rendus invalides à vie dans les endroits mêmes où ils devraient être protégés et se sentir en sécurité », déplore la directrice des programmes d’urgence de l’Unicef, Afshan Kahn. Les gouvernements (…) doivent de toute urgence protéger les écoles et les hôpitaux en faisant respecter les dispositions du droit humanitaire international. ». 

 

1500 cas d’attaques en 2014

Le dernier rapport du secrétaire général de l’ONU dressait lui aussi un bilan effroyable, faisant état de plus de 1500 cas d’attaques sur les écoles et les hôpitaux en 2014, dans le monde. En Afghanistan, 38 établissements de soins ont été la cible de groupes armés. En Syrie, 28 hôpitaux ont été victimes de ces attaques.
Outre les opérations ciblant les établissements de santé, l’ONU a rapporté un grand nombre d’agressions sur les premiers secours, dont des attaques directes sur des moyens humanitaires. En Syrie, détaille l’UNICEF,  « le retrait des trousses médicales et des fournitures chirurgicales des convois humanitaires, les restrictions portant sur des évacuations sanitaires et les meurtres de membres du personnel médical font que l’accès aux soins de santé dans les zones concernées (…) diminue de jour en jour ».

Pour tenter de faire face à cette urgence sanitaire sans précédent, les dirigeants internationaux discuteront des moyens pouvant être mis à contribution pour permettre un accès aux soins dans les pays en conflit, à l’occasion du tout premier Sommet humanitaire mondial qui se tiendra les 23 et 24 mai prochain à Istanbul. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

a

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité