Publicité

QUESTION D'ACTU

230 000 personnes concernées

Vaccination : Rhône-Alpes teste le carnet électronique

Un carnet de santé électronique inédit va être testé en Rhône-Alpes. Il devrait permettre de tenir le patient informé en temps réel sur son statut vaccinal.

Vaccination : Rhône-Alpes teste le carnet électronique Pix5/Patrickjane01

  • Publié 26.04.2016 à 13h10
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une petite révolution. En marge de la semaine nationale de la vaccination, l’Agence régionale de santé (ARS) de Rhône-Alpes lance l’expérimentation du premier carnet de vaccination électronique. Il permet aux professionnels de santé ainsi qu’aux bénéficiaires de connaître leur état vaccinal en temps réel. A l’initiative des médecins libéraux, l’expérimentation débutera officiellement mardi prochain. Elle concernera 230 000 habitants, dont ceux du 3ème et du 8ème arrondissement de la ville de Lyon et ceux de la ville de Bourgoin-Jallieu (Isère).
Ce carnet sera testé durant un an par cinq médecins, cinq pédiatres, deux pharmaciens, deux sages-femmes et deux infirmiers de la région. Dès lors, le dispositif sera élargie et concernera 200 professionnels de santé.


Le carnet électronique fait l’unanimité


Ce carnet est aux antipodes du carnet de santé classique. Comme l’explique à l’AFP le Dr Jean-Pierre Enrione-Thorrand, co-porteur du projet, l’objectif est que « le carnet de santé devienne has-been. Il se perd et véhicule des informations obsolètes très rapidement. Le CVE sera mis à jour en temps réel. Il générera également des alertes automatiques à l’approche d’une date de rappel ». Même constat pour le Dr Jean Stagnera, membre de l’Union régionale des professionnels de santé de la région à l’AFP : « Aujourd’hui, plus d’un adulte sur deux n’a pas de carnet de vaccination. Quand il en a un, celui-ci est souvent incomplet. Cela signifie que de nombreux patients n’ont pas de documents auquel se référer pour savoir s’ils sont protégés contre telle ou telle maladie infectieuse. Cela conduit également à un risque de sur-vaccination ou de sous-vaccination ».


Eviter la sur-vaccination


Pour les médecins libéraux à l’initiative de ce projet inédit, comme le Dr Anne-Sophie Ronnaux-Baron, présidente du comité de pilotage d’Immuniser Lyon, le carnet électronique éviterait bien des drames. « Plus la couverture vaccinale est élevée, plus on réduit le risque d’épidémie », explique le médecin. Entre 2008 et 2014, 24 000 cas de rougeole ont été diagnostiqués en France, et dix personnes en sont mortes. Ces décès auraient pu être évités », dénonce t-elle.


Ce test, à l’initiative du Programme de Territoire de soins numériques a été lancé par le gouvernement en 2014. Après la région Rhône-Alpes, l’expérimentation sera réalisée dans quatre autres régions comme en Ile-de-France et en Aquitaine.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité