Publicité

QUESTION D'ACTU

New England Journal of Medicine

Statines : un bénéfice pour les personnes à risques modérés

Une étude mondiale a montré que les statines sont efficaces pour prévenir les risques cardiovasculaires chez les personnes présentent un risque moyen.

Statines : un bénéfice pour les personnes à risques modérés CLOSON/ISOPIX/SIPA

  • Publié 05.04.2016 à 15h31
  • |
  • |
  • |
  • |


L’utilisation des statines à des fins préventives est au cœur d’un débat animé chez les médecins et chercheurs. La parution d’une étude dans le New England Journal of Medicine pourrait bien alléger l’argumentaire des plus frileux. Une équipe internationale de chercheurs vient en effet de montrer que chez des personnes non malades et présentant un risque cardiovasculaire modéré, l’utilisation des statines diminuait d’un quart les accidents.

L’essai HOPE-3 – analysant l’intérêt de traitements préventifs sur la santé cardiovasculaire – a mobilisé 12 705 personnes saines du monde entier, suivies sur plus de cinq ans. Un traitement leur était proposé : des statines, des antihypertenseurs, une combinaison des deux ou un placebo. La prise de statine – rusovastatine à 10 mg par jour – a diminué leur risque d’accident cardiovasculaire de 24 %. En revanche, la prise préventive d’antihypertenseurs procurait des effets limités lorsqu’ils étaient associés aux statines, et presque nuls seuls.

Traitements préventifs étendus?

Les sujets de l’étude étaient des personnes en bonne santé, d’un âge moyen de 65 ans, présentant des valeurs limites pour plusieurs facteurs de risques : légère hypertension artérielle, cholestérol dans la moyenne haute, indice de masse corporelle un peu élevé. Prises individuellement, ces valeurs ne sont pas inquiétantes. Mais lorsqu’elles sont associées, elles méritent plus d’attention.

« Les implications pour la pratique médicale sont énormes et je pense que nous devrions certainement envisager de prescrire des statines de façon beaucoup plus étendue », a déclaré le Dr Salim Yusuf, professeur de médecine à l'Université McMaster (Canada), auteur principal de l’étude.

PCSK-9 vs statines

Alors que certains estiment que les statines sont trop utilisées, et que les industriels du médicament ont tendance à vouloir mettre en avant les bénéfices des nouveaux traitements à base de PCSK-9 – pour lesquels une prescription annuelle pourrait coûter plus de 10 000 euros – la publication du New England Journal of Medicine apporte un argument solide en faveur des statines. Ces médicaments sont bien connus, utilisés depuis les années 1990 et leur prix est modéré car ces molécules sont de plus en plus accessibles en médicaments génériques.

Ils sont cependant mal tolérés chez 10 % des patients. Ils provoquent notamment des douleurs musculaires.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité