Publicité

QUESTION D'ACTU

Forme sèche de la maladie

DMLA : les statines apportent des bénéfices inattendus

Il existe aujourd'hui peu de traitements contre la DMLA. Toutefois, des chercheurs ont trouvé des pistes pour améliorer l'acuité visuelle, grâce à des statines.

DMLA : les statines apportent des bénéfices inattendus SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 10.02.2016 à 19h37
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est la première cause de handicap visuel chez les seniors. La dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA, concerne environ 8% des Français, d’après l’Inserm (voir encadré). Une proportion qui augmente à mesure que les personnes avancent en âge. Ainsi, plus d’un quart des plus de 75 ans en seraient atteints.

Une nouvelle étude, publiée dans la revue en ligne EbioMedecine montre que la prise de statines, médicaments utilisés contre le cholestérol, pourrait améliorer la vision de personnes atteintes de DMLA. Les chercheurs, de la faculté de médecine de Harvard, ont conduit un essai clinique de phase I puis de phase II, auprès de 23 patients.

Tous étaient atteints de DMLA sèche, la forme la plus courante de la maladie, qui conduit à un dépôt de lipides (drusen) sur la rétine. Ils se sont vus prescrire de fortes doses d’atorvastatin (80mg). Résultat : les dépôts de lipides ont été réduits, et l’acuité visuelle des participants s’est améliorée. Les statines pourraient donc constituer une piste de traitement intéressante de la DMLA.

 

Lien avec l’athérosclérose

Depuis longtemps, les ophtalmologues pensent qu’il existe un lien entre entre la DMLA et l’athérosclérose, des dépôts de plaques lipidiques sur la paroi des artères, liés à un niveau de cholestérol élevé. L’usage de statines aide d’ailleurs  à stabiliser le développement de l’athérosclérose.

Ces travaux permettent de rapprocher les deux pathologies, puisque toutes deux se caractérisent pas des dépôts lipidiques similaires. Désormais, elles pourraient potentiellement être traitées de la même manière.

De travaux complémentaires sont évidemment nécessaires afin d’inclure un plus grand nombre de patients, et de comprendre comment la prise en charge des patients atteints de DMLA, surtout à un stade précoce, pourrait être modifiée.

 

Deux formes de DMLA

La DMLA est une maladie liée à l’âge, dont la prévalence augmente alors que les individus vieillissent. Dans les pays développés, il s’agit de la première cause de handicap visuel et de cécité.

Il existe deux formes de DMLA : sèche (atrophique), la plus commune, et humide. Après une première phase précoce et asymptomatique, la maculopathie liée à l’âge, la pathologie peut évoluer dans l’une ou l’autre de ces deux formes dégénératives tardives. Leurs conséquences sont similaires, car elles entrainent une dégradation de la rétine et une perte de la vision centrale, au niveau d’un seul œil ou des deux.

La DMLA sèche se caractérise par une disparition progressive de certaines cellules rétiniennes, suite aux dépôts lipidiques. Il n’existe pas encore de traitement contre cette forme de la DMLA, mais cette dernière étude pourrait constituer une piste intéressante.

La DMLA humide est causée par une prolifération de vaisseaux anormaux sous la rétine.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité