Publicité

QUESTION D'ACTU

Après L'Ille-et-Vilaine et les Côtes-d’Armor

Pollution : alerte en Île-de-France pour samedi

La procédure d'information-recommandation aux particules fines a été déclenchée pour 24h en Ille-et-Vilaine et 48h dans les Côtes-d'Armor. L'Île-de-France sera touchée samedi.

Pollution : alerte en Île-de-France pour samedi elwynn/ pix5

  • Publié 11.03.2016 à 14h17
  • |
  • |
  • |
  • |


Le réseau de surveillance de la qualité de l'air en région Île-de-France lance une nouvelle alerte. L'association Airparif prévoit pour la journée de du samedi 12 mars, un épisode de pollution avec un possible dépassement du premier seuil de la procédure d'information et d'alerte pour le polluant particules PM10 (particules fines).

Comme précision, il explique que « les conditions météorologiques ne favorisent pas la dispersion de la pollution particulaire produite localement et à laquelle s'ajoute un import ».
Samedi, l'indice pour l'agglomération de Paris sera ainsi de 77 µg/m³ (PM10), contre 69 aujourd'hui. La procédure d'alerte ne sera, elle, déclenchée que si ce chiffres atteint les 80 µg/m³. 

 


L'Ille-et-Vilaine également touchée

Et ce pic de pollution aux particules fines ne touche pas que Paris sa banlieue, puisque ce vendredi matin, la qualité de l’air est aussi très mauvaise à Rennes et dans toute l’Ille-et-Vilaine, selon les données fournies par l’association Air Breizh.
En raison d’un niveau de pollution élevé en particules fines (PM10), la préfecture du département a activé, et pour la 2ème fois en 2016, la procédure d’information-recommandation. Cette alerte est valable pour au moins 24 heures.

Selon l'autorité locale, « cet épisode est imputable à la combinaison de conditions météorologiques favorables à l’accumulation des polluants émis par le chauffage (chauffage au bois), le transport routier et des pratiques telles que l’épandage ».

Enfin dans les Côtes-d’Armor, la préfecture indique aussi que depuis jeudi après-midi (et pour 48h), la procédure d’information–recommandation a été activée dans le département, « en raison des prévisions pour la qualité de l’air et d’un niveau de pollution élevé en particules fines (PM10) ».

Niveau d'information et de recommandation
À partir du seuil d'information, il est recommandé une vigilance vis-à-vis de symptômes évocateurs (par exemple : fatigue, mal de gorge, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations), une adaptation des traitements peut être nécessaire, notamment pour les patients asthmatiques ou les insuffisants respiratoires, qui sont parfois exposés à une augmentation de leurs symptômes.
Pour les personnes vulnérables et sensibles, il est recommandé de réduire ou d'éviter les activités physiques et sportives intenses (obligeant à respirer par la bouche) en plein air ou en intérieur.
Par contre, lorsque ces particules persistent plus de 3 jours, les autorités doivent mettre en place des mesures relevant de la procédure d'alerte. Dès lors, il est recommandé aux personnes vulnérables et sensibles d'éviter les activités physiques et sportives intenses (obligeant à respirer par la bouche) en plein air ou en intérieur et reporter les activités qui demandent le plus d'effort et de prendre conseil auprès des professionnels de santé si nécessaire.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité