Publicité

QUESTION D'ACTU

Pollution sonore

Bruit : un Français sur deux se sent agressé

Un sondage révèle que les Français souffrent de la pollution sonore. Ils connaissent les risques, mais n’ont pas toujours les bons réflexes, surtout les jeunes.

Bruit : un Français sur deux se sent agressé Stocklib / diego cervo

  • Publié 04.03.2016 à 15h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Une enquête JNA-Ifop réalisée en vue de la Journée nationale de l’audition, le 10 mars prochain, révèle que plus de neuf Français sur dix se disent exposés quotidiennement à un bruit qu’ils jugent excessif. Et la situation ne semble pas aller dans le bon sens, alors que deux tiers d’entre eux déclarent se sentir plus exposés qu’avant.

Les personnes interrogées se sentent gênées dans les transports publics, les bars et les restaurants (90 %), au travail (79 %) et à l’école (74 %). Ils déclarent y ressentir des difficultés à suivre des conversations. Plus grave, la moitié des sondés se sent réellement agressés dans les transports et au travail.

 

Les Français bien informés dans l’ensemble

Globalement conscients des enjeux, ils sont 94 % à penser que le bruit est néfaste pour la santé. Ils savent également que le bruit peut causer des maux de tête, générer de l’anxiété, engendrer des acouphènes ou mener à la surdité.

Chez les jeunes âgés de quinze à dix-sept ans, le bilan est plus contrasté. S’ils sont presque huit sur dix à se plaindre du bruit à l’école, et 58 % à avoir le sentiment de subir le bruit sans n’y pouvoir rien faire, ils sont en revanche sept sur dix à estimer qu’il ne suffit pas à provoquer une surdité définitive. Pire, 38 % avouent que le bruit les rend euphoriques !

 

Il faut s’entendre sur les risques

Une étude (1) parue fin 2015 avait fait nettement apparaître que les personnes les plus exposées à la pollution sonore sont plus sujettes à certains troubles physiques et psychologiques : troubles de l’humeur (irritabilité, nervosité, sautes d’humeur), insomnies et troubles du sommeil, problèmes de concentration et maux de tête.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

La pollution sonore a également des conséquences sur l’audition, et l’étude avait montré que sur l’ensemble des pays étudiés, un niveau d’exposition important au bruit augmente de près de 30 % la probabilité d’avoir des troubles auditifs.

 

Les jeunes n’écoutent rien

Finalement, 89 % des sondés estiment que le bruit représente un réel enjeu de société, et huit Français sur dix attendent des mesures en provenance des pouvoirs publics vers la prise en compte de l’impact des nuisances sonores sur leur santé.

Ils connaissent aussi les solutions : pour une grande majorité, limiter l’agression est simple car cela signifie baisser le volume de la musique et fuir les lieux bruyants. En revanche, ils sont moins de deux tiers à réaliser que le temps d’écoute est important, et à peine un tiers des moins de 35 ans pense à porter des protections !

 

(1) Cette étude a été réalisée par GfK Eurisko auprès de 8 800 adultes habitant de 47 grandes villes de pays différents.

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité