Publicité

QUESTION D'ACTU

Institut de Veille Sanitaire

Epidémie de grippe : les cas graves sont rares cette année

231 000 nouveaux cas en une semaine. L’épidémie de grippe se poursuit et s’intensifie en France. Les cas graves, en revanche, sont plus rares que lors des saisons précédentes.

Epidémie de grippe : les cas graves sont rares cette année OJO Images / Rex Featur/REX/SIPA

  • Publié 24.02.2016 à 11h33
  • |
  • |
  • |
  • |


Frissons, fièvre, courbatures, toux et céphalées… Les symptômes de la grippe atteignent toute la France. Le coup de froid de la mi-février semble avoir conforté l’épidémie dans les différentes régions de l’Hexagone. Selon le dernier bulletin épidémiologique de l’Institut de Veille Sanitaire (InVS), le nombre de cas continue d’augmenter.

En une semaine, 231 000 nouveaux cas ont été répertoriés par les autorités sanitaires. Parmi les passages aux urgences, peu de complications liées aux virus de la grippe. L’InVS signale tout de même 283 hospitalisations, même si les cas graves sont 2 à 4 fois inférieurs à ceux observés depuis l’épidémie de 2009-2010.



Le virus B majoritaire

Au 24 février, les consultations pour syndrome grippal représentent 355 actes sur 100 000. Les indicateurs passent aussi au rouge de l’autre côté de l’Atlantique : la Martinique subit également l’épidémie. En Guadeloupe, le nombre de cas augmente de manière constante.

Du côté des analyses biologiques, la France se distingue de ses voisins européens. Dans l’Hexagone, le virus B est majoritaire alors que les souches de type A circulent sur le reste du continent.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité