Publicité

QUESTION D'ACTU

Crimes, suicides, accidents...

Etude OMS : les Américains dix fois plus à risque de mourir par balle

Alors que le débat sur les armes à feu suscite la polémique aux Etats-Unis, une étude quantifie le risque de mourir par balle pour les Américains.

Etude OMS : les Américains dix fois plus à risque de mourir par balle Cliff Owen/AP/SIPA

  • Publié 05.02.2016 à 12h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Peu de sujets divisent autant les Américains que celui des armes à feu. Les Etats-Unis ont connu encore une année sanglante, avec plusieurs tueries de masse et de nombreux homicides. En tout, depuis 2012, 87 423 personnes ont été tuées ou se sont données la mort avec ces armes.

A l'approche de la fin de son mandat, le président Barack Obama souhaite mieux encadrer la possession et le port d’armes à feu. Il déplore que les Etats-Unis soient l’un des pays développés les plus touchés par cette violence.

Une nouvelle étude, publiée par des chercheurs de l’université d’Harvard, dans le American Journal of Medecine, vient renforcer la conviction. Elle reprend les données sur la mortalité enregistrées par l’OMS en 2010 aux Etats-Unis, et les compare à celles rapportés dans d’autres pays développés, parmi lesquels l’Espagne, le Canada, le Royaume-Uni, ou encore l’Australie.

Pour les scientifiques, les Américains ont dix fois plus de risque de mourir par balle, que se soit au cours d'un accident, un suicide, ou un homicide.
Les décès par balles sont notamment très fréquents lors de crimes violents. L’équipe montre que le taux de criminalité est similaire dans tous ces pays, en revanche, les Etats-Unis présentent de taux de crimes violents, entraînant la mort, plus élevé.

Les chiffres font froid dans le dos : ils ont sept fois plus de risque que les habitants des autres pays de mourir lors d’un crime violent, et vingt cinq fois plus de risque que ce décès soit le fait d’une arme à feu.

Cette tendance se retrouve aussi pour les suicides. Le taux est semblable dans tous les pays développés, mais aux Etats-Unis, le risque de se suicider avec une arme à feu est huit fois plus élevé.

 

Les jeunes très touchés

Certaines populations sont très vulnérables aux armes à feu. Aux Etats-Unis, le débat sur la restriction des armes s’est posé avec plus de force en raison de la multiplication des décès de jeunes adultes et d’adolescents.

L’étude montre que dans le groupe d’âge 15-24, les homicides sont la deuxième cause de mortalité et ces jeunes ont 49 fois plus de risque que les personnes du même âge, dans les autres pays, d’être tués par une arme à feu.

Les chercheurs espèrent que ces chiffres permettront de concrétiser le danger posé par les armes à feu, et d’apporter des arguments précis à ceux qui, comme Barack Obama, souhaitent les encadrer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité