Publicité

QUESTION D'ACTU

Première mondiale

Suisse : des sœurs siamoises opérées avec succès

Des sœurs siamoises ont été opérées et séparées huit jours après leur naissance - une première mondiale à cet âge. 

Suisse : des sœurs siamoises opérées avec succès Photo d'illustration - AP/SIPA

  • Publié 01.02.2016 à 15h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Une prouesse technique. En Suisse, des sœurs siamoises âgées de huit jours, attachées au niveau du foie et de la poitrine, ont été opérées et séparées avec succès. Jamais une intervention de ce type n’avait eu lieu sur des patients aussi jeunes.

Cette première mondiale a été annoncée par les Hôpitaux Universitaires de Genève et l’Inselspital à Berne, dont les équipes se sont unies pour réaliser l’intervention. Pendant plus de cinq heures, cinq chirurgiens assistés de deux infirmiers et de six anesthésistes, sont intervenus pour séparer les sœurs siamoises.

Une intervention risquée

Maya et Lydia sont nées par césarienne à Berne le 2 décembre, avec leur triplette Kamilla. Ce sont toutes des bébés nés prématurément, deux mois avant le terme. Les deux siamoises sont liées par le foie mais chacune possède la totalité des organes vitaux. A leur naissance, elles se trouvaient dans un état stable ; à ce titre, les médecins avaient prévu de les opérer quelques mois plus tard, comme il est d’usage de faire.

Mais au bout d’une semaine, leur santé s’est rapidement détériorée. « Elles présentaient de graves problèmes, car une quantité importante de sang circulait de l’une à l’autre par l’intermédiaire du foie. Du coup, l’une avait un afflux trop important de sang et une tension artérielle trop élevée, tandis que l’autre souffrait d’hypotension et d’un apport sanguin insuffisant », précise l’équipe dans un communiqué. Les bébés pesant 2,2 kg à elles deux, ces troubles auraient pu engager leur pronostic vital.

Décision a donc été prise d’opérer en urgence. L’intervention, survenue le 10 décembre, a été particulièrement complexe, expliquent les médecins. Les foies étaient « largement liés l’un à l’autre » et il a fallu détacher les gros vaisseaux sanguins qui les traversent. Le risque de décès était réel.

Finalement, les jumelles ont pu être séparées sans encombres. « Leurs parois abdominales se sont intégralement refermées, petit à petit, dans le cadre d’autres opérations ». Les deux bébés sont sous étroite surveillance dans le service des soins intensifs pédiatriques de l’Inselspital à Berne. Leur état de santé est stable. « Jusqu’à présent, les deux nourrissons se développent très bien », se réjouit l’équipe.

 

Une grossesse sur 200 000

La naissance d’enfants siamois reste un événement exceptionnel, qui concerne en moyenne une grossesse sur 200 000. La plupart des siamois sont mort-nés ou décèdent dans les premières heures après la naissance. Ces trente dernières années, seules trois paires de jumeaux siamois ont vu le jour en Suisse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité