Publicité

QUESTION D'ACTU

Taux de natalité et de mortalité

Démographie : plus de décès que de naissances en Europe

Une nouvelle étude confirme que la population européenne vieillit. Le nombre de décès dépasse celui des naissances, dans 17 pays européens.

Démographie : plus de décès que de naissances en Europe GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 18.01.2016 à 12h05
  • |
  • |
  • |
  • |


L’Europe porte bien son nom de « Vieux Continent ». Tous les jours, le nombre de personnes qui meurent dépasse le nombre de naissances enregistrées, dans la majorité des pays européens.

C’est ce que concluent une équipe de démographes américains, qui a conduit une analyse systématique des données de natalité et de mortalité par pays et par régions, en Europe et aux Etats-Unis, entre 2000 et 2009. Leurs résultats sont publiés dans la revue Population and Development Review. 

 

Etats-Unis vs Europe

Parmi les 17 pays européens où le nombre de décès excède le nombre de naissances, trois des pays les plus peuplés arrivent en tête. Il s’agit de l’Allemagne, de l’Italie et de la Russie. Au contraire, les Etats-Unis peuvent se targuer d’un taux de natalité plus élevé que le taux de mortalité, en particulier dans certains états comme le Texas, d’où les chercheurs sont originaires.

« Au Texas, on dénombre en 2013, 387 000 naissances pour 179 000 décès. Seuls deux états américains enregistrent la tendance inverse, avec plus de morts que de naissances, en Virginie de l’Ouest et au Maine », souligne Dudley Poston, l’un des auteurs de ces travaux. D’après eux, l’explication est simple : ces deux états basent leur modèle économique sur l’agriculture et cela a conduit les plus jeunes, en âge de procréer, à émigrer.

 

Une situation contrastée

La moyenne européenne se situe à 1,55 enfants par femme. Mais si la tendance générale est à une mortalité supérieure à la natalité, la situation est en fait beaucoup plus contrastée d’un pays à l’autre qu’aux Etats-Unis. Les pays d’Europe centrale, de l’Est et du Sud connaissent un vieillissement accéléré de leur population, et un taux de renouvellement particulièrement faible.

Toutefois, certaines régions font mentir cette tendance générale, puisqu’en France, en Irlande, en Islande, à Chypre, ou encore au Luxembourg, les naissances dépassent les décès. Les chercheurs expliquent que contrairement aux autres pays européens, ces derniers ont une population plus jeune, et donc un nombre plus important de femmes en âge de procréer, ce qui crée un cercle vertueux.

Le nombre d’enfants par femme est aussi plus élevé dans ces pays, souvent grâce à des politiques gouvernementales favorisant la natalité. En France, par exemple, le nombre d’enfants moyen par femme était de 1,99 en 2013, alors qu’il n’était que de 1,39 en Allemagne, où les politiques à l'égard des familles n'étaient pas très généreuses.

Depuis 2013, par crainte que le vieillissement de la population allemande ne conduise à un ralentissement économique à moyen terme, de nouvelles mesures ont néanmoins été approuvées, pour recréer l'équilibre entre vie professionnelle et vie de famille. En Août 2013, une loi permettant à tout enfant d'un an dispose d'un droit à l'allocation pour être gardé en crèche, jusqu'à son entrée à l'école.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité