Publicité

QUESTION D'ACTU

Bilan démographique de l’Insee

Démographie : les 5 chiffres qui montrent le dynamisme français

La natalité repart, la mortalité ralentit et l’espérance de vie progresse. Dans son bilan démographique de 2014, l’Insee dresse le portrait d’une France dynamique.

Démographie : les 5 chiffres qui montrent le dynamisme français Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 14.01.2015 à 11h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Une espérance de vie en hausse, une natalité qui repart… Les indicateurs démographiques sont au vert en France. Au 1er janvier 2015, 66,3 millions de personnes habitent en France. Dans son dernier bilan démographique, l’Institut national de la statistique et des études économies (Insee) brosse le portrait d’une France plutôt dynamique. pourquoidocteur vous donne les 5 chiffres à retenir.

 

820 000 bébés sont nés en 2014.

La natalité est quasiment stable par rapport à 2013, « mais toujours dynamique », souligne l’Insee. Avec 820 000 naissances en 2014, le taux repart à la hausse alors qu’il tendait à décliner depuis 2010. Grâce à lui, la France est le deuxième pays le plus peuplé de l’Union européenne à 28, derrière l’Allemagne.

 

2,01 enfants par femme.

La fécondité, c’est l’un des indicateurs qui explique le dynamisme démographique en France. Avec l’Irlande, la France est le pays est le plus fécond de l’UE. L’âge moyen des mères à leur accouchement continue de progresser. En 2014, il était de 30,3 ans.

 

 

556 000 décès en 2014

La mortalité française est plutôt faible par rapport à 2014. 556 000 personnes sont décédés l’an dernier. Ce ralentissement s’explique par un hiver plutôt doux et épargné par les épidémies saisonnières. « L’hiver 2013-2014 se place au deuxième rang des hivers les plus doux depuis 1900 et le mois de janvier 2014 a été le mois de janvier le plus chaud depuis cette date », explique l’Insee. « De plus, cette année, l’épidémie de grippe saisonnière a été de faible intensité et de courte durée, comparée aux épidémies suivies depuis 1984. » Les décès étaient plus nombreux chez les personnes très âgées : on en dénombre plus chez les femmes de 91 ans et les hommes de 86 ans.

 

 

85,4 ans (femmes) et 79,2 ans (hommes.

« L’espérance de vie, qui avait marqué le pas, repart à la hausse », commente l’Insee.  Avec un progrès de 0,4 ans, les Français peuvent espérer vivre 79,2 ans, les Françaises 85,4 ans. L’Hexagone se situe dans le trio de tête pour cette dernière catégorie, 2ème ex-aequo avec l’Italie.

L’espérance de vie à 60 ans augmente aussi, et l’écart entre les sexes se réduit : les femmes peuvent espérer vivre 27,7 ans, les hommes 23,1 ans.

 

17,6 % : la part des personnes âgées de plus de 65 ans

Le vieillissement de la population se poursuit, en France comme en Europe. Grâce à sa natalité dynamique et sa faible mortalité en 2014, le rythme est un peu moins marqué dans l’Hexagone. L’Irlande reste le pays le plus « jeune » d’Europe, mais la France compte 17,6 % de personnes de plus de 65 ans contre 18 % en moyenne dans l’UE.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité