Publicité

QUESTION D'ACTU

Retour à la normale lundi

L'hôpital de Millau reprend son activité après le sabotage

Neuf jours après sa fermeture, à la suite d'un sabotage de son système électrique, l'hôpital de Millau (Aveyron) rouvre partiellement ses portes ce samedi.

L'hôpital de Millau reprend son activité après le sabotage SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 09.01.2016 à 15h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Une commission de sécurité a donné son feu vert à une réouverture progressive de l'hôpital de Millau ce week-end, pour un retour à la normale lundi prochain, a indiqué l'Agence régionale de santé des Midi-Pyrénées. Les travaux effectués en urgence près de dix jours après le sabotage du système électrique de l'hôpital ont déjà permis de relancer en début d'après-midi le centre d’imagerie médicale et le Laboratoire de biologie médicale.

À partir de 16h, les unités de médecine et chirurgie seront également en capacité d’accueillir des patients depuis les urgences ou transférés dans d’autres établissements. Tandis que les rendez-vous aux consultations externes, en imagerie et au laboratoire seront assurés normalement dès lundi. Enfin, le bloc opératoire et la maternité seront opérationnels à partir du mardi 12 janvier matin.

Rappelons que 80 % des installations électriques de l'établissement ont été endommagées dans la matinée du 31 décembre. Des témoins, cités par La Dépêche du Midi, évoquaient alors « de la colle dans les installations électriques ». Ce sabotage a entraîné en urgence le transfert de 43 patients dans des hôpitaux ou des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de l'Aveyron ainsi que dans ses régions limitrophes (Hérault, Lozère, Tarn). Le préfet, Louis Laugier avait indiqué que l'évacuation s'était déroulée « dans le calme, sans que la santé des malades soit mise en danger ».

Une enquête policière est toujours en cours pour déterminer les circonstances exactes de ce sabotage. « Il ne peut s'agir que de quelqu'un qui connaissait bien l'hôpital notamment pour le sabotage de l'armoire électrique du bloc opératoire équipée d'un code », a indiqué le président du comité des usagers de l'hôpital de Millau, Loïc Tanguy, à La Dépêche du Midi.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité