Publicité

QUESTION D'ACTU

Annonce du ministère

Grippe aviaire : deux fois plus de foyers en deux jours

En 48 heures, le nombre de foyers d'influenza aviaire est passé de 15 à 30 dans les 5 départements touchés dans le Sud-Ouest de la France. 

Grippe aviaire : deux fois plus de foyers en deux jours SAURA PASCAL/SIPA

  • Publié 17.12.2015 à 17h57
  • |
  • |
  • |
  • |


La grippe aviaire semble hors de contrôle dans le Sud Ouest de la France. En seulement deux jours, le nombre de foyers d’influenza aviaire a doublé passant de 15 à 30, a annoncé mercredi soir le ministère de l’Agriculture.

A ce stade, les foyers infectieux restent localisés dans les 5 mêmes départements : la Dordogne, les Landes, le Gers, la Haute Vienne et les Pyrénées Atlantiques.

En Dordogne, où le virus a fait sa première apparition, on recense aujourd’hui 11 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène pour les volailles. « Le 14 décembre, deux foyers ont été déclarés à Campagnac-les-Quercy. Puis, le 15 décembre, dans le cadre d'une sortie pour abattage, un foyer a été déclaré à Saint Armand de Col », indique le ministère sur son site internet. Pour ces 3 nouveaux foyers, les souches virales sont en cours de détermination.

Deux nouveaux foyers ont également identifiés dans le Gers et les Pyrénées Atlantiques. A Mirande (Gers), une souche H5 hautement pathogène a été identifiée le 15 décembre 2015 dans un élevage de 2 000 pintades et canards, suite à une suspicion clinique. Le typage précis de la souche est en cours de détermination. Dans les Pyrénées Atlantiques, c’est dans un élevage de 1 240 canards qui est touché, à Uzan. Seule la Haute-Vienne est exempte de nouveaux cas.

Les Landes massivement touchées

Mais aujourd’hui, ce sont les Landes qui sont massivement touchées. En à peine 48 heures, 9 foyers ont été détectés. Là encore, c’est à l’occasion d’une sortie pour abattage que le virus a été identifié. Les élevages concernés se trouvent dans les communes de Saint Etienne d'Orthe, Bergouey et Monségur, Momuy, Saint-Cricq-Chalosse, Montaut, Gaujacq, Serreslous-et-Arribans et Hauriet. Les souches ne sont pas encore identifiées.

Ces nouveaux foyers ont été détectés au lendemain d’une grande conférence de presse organisée par le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Celle-ci était organisée à l’occasion de la remise du rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) qui affirme que les souches présentes sur le territoire ne présente aucun risque pour l’homme.

Pour le moment, 3 souches virales ont été identifiées par les experts de l’Anses. Il s’agit de H5N1, H5N2 et H5N9. Plusieurs souches sont retrouvées dans un même village et dans un même département. L’Agence souligne que ces souches sont d’origine européenne. Il ne s’agit donc pas de la souche asiatique détectée il y a quelques années, ou du virus apparu il y a un an aux Etats-Unis.

En s’appuyant sur ce rapport, le ministre assure que la consommation de foie gras et de volailles est sans danger et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Un message qui ne convainc pas à l'étranger. Par « mesure de précautions », 8 pays d’Afrique et d’Asie ont décidé d’interrompre leurs importations de volailles françaises.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité