Publicité

QUESTION D'ACTU

Initiative du laboratoire BMS

Oncologie : une nouvelle fondation pour soutenir la recherche française

Des projets de recherche en immuno-oncologie pourront être financés par la nouvelle Fondation Bristol-Myers Squibb, grâce à un fonds de 7,5 millions d’euros et un soutien du ministère de la Santé.    

Oncologie : une nouvelle fondation pour soutenir la recherche française PURESTOCK/SIPA

  • Publié 06.12.2015 à 13h05
  • |
  • |
  • |
  • |


« Révolution », « étape historique » dans la lutte contre le cancer… Aucun mot n’est pas trop fort pour qualifier l’immunuothérapie, cette voie thérapeutique pour combattre le cancer sur laquelle se fondent actuellement de nombreuses promesses. L’immunothérapie consiste à améliorer les capacités du système immunitaire pour combattre les cellules tumorales. Elle a en particulier été au cœur du congrès majeur de la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO) qui a eu lieu il y a six mois. Pour l’heure, elle met la France à l’honneur.

En effet, le laboratoire pharmaceutique américain Bristol-Myers Squibb, connu sous le nom de BMS, a choisi l’Hexagone pour la création de sa Fondation dédiée à la recherche dans ce secteur.


Un financement de 7,5 millions d’euros

Créée pour une durée initiale de cinq ans, la Fondation d’entreprise de BMS sera dotée d’une enveloppe de 7,5 millions d’euros (M€) destinés à financer des projets de recherche. « Une telle initiative, destinée à promouvoir la recherche publique nationale, n’existe dans nul autre pays, a déclaré Giovanni Caforio, PDG de BMS, lors du lancement officiel de la Fondation le 2 décembre 2015. L’objectif est de permettre un accès rapide à l’innovation. »

Les projets prochainement soutenus devront s’inscrire dans quatre domaines : la recherche fondamentale, la recherche translationnelle et clinique, la recherche en santé publique et enfin la recherche en pédiatrie.


Le soutien du ministère de la Santé

La ministre de la Santé, présente lors de la cérémonie de lancement, s’est félicitée du choix de BMS. En particulier, elle a souligné que la Fondation s’inscrivait dans la politique gouvernementale, qui soutient la recherche sur les cancers de l’enfant ou encore la recherche en santé publique et en sciences sociales et humaines. Marisol Touraine a déclaré à l’attention des dirigeants de BMS qu’ils pouvaient « compter sur le gouvernement pour continuer à vous [les] soutenir ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité