Publicité

QUESTION D'ACTU

Conseil National de l'Ordre des médecins

Démographie médicale : plus de femmes mais moins d'actifs

Les effectifs des médecins sont en baisse, avec des tendances parfois inquiétantes selon les régions. En revanche, la féminisation de la profession est bien entamée.

Démographie médicale : plus de femmes mais moins d'actifs Baleydier/SIPA

  • Publié 26.11.2015 à 19h16
  • |
  • |
  • |
  • |


Une profession vieillissante… mais de plus en plus féminisée. Le quatrième atlas de la démographie médicale, publié par le Conseil National de l’Ordre des médecins, dresse un bilan contrasté des effectifs de médecins en France.

Vieillissante, car si le nombre de professionnels de santé n’a jamais été aussi élevé, une grande proportion des médecins est aujourd’hui retraitée. En Ile de France et en Corse notamment, ils sont près d’un tiers dans ce cas. Quelques régions, plus chanceuses, enregistrent une entrée de nouveaux médecins qui compense les départs à la retraite.

Quoi qu’il en soit, il est certain qu’à l’échelle du territoire, les médecins sont de moins en moins nombreux à exercer une activité régulière. Cela se traduit concrètement sur le terrain par une baisse d’effectif, encore une fois plus ou moins marquée selon les régions.

 

Variation des effectifs de médecins par région. Source : Ordre des Médecins 

 

 

Plus de femmes… et plus de libérales

Autre évolution marquante cette année, la féminisation de la profession, qui s’accélère. A nouveau, on retrouve des disparités régionales importantes.

Les femmes médecins sont particulièrement jeunes. Chez les moins de 45 ans, elles représentent plus de 60 % des effectifs dans les régions les plus féminisées comme l’Île de France ou encore la Bretagne. Dans les régions à la traîne, dont la Corse fait une nouvelle fois partie, entre 45 et 53 % des médecins sont des femmes.

 

Plus surprenant peut être, les femmes ne sont pas opposées à s’établir dans les zones rurales, en tant que généralistes libérales. En moyenne, en France, 60,2 % d’entre elles ont embrassé cette branche de la médecine. Dans certaines régions moins urbanisées, comme la Franche-Comté, cette proportion atteint presque les 70 %. Pour toute la population de médecins, le taux d’installation en libéral reste globalement stable, entre 40 et 45 % après cinq and d’inscription à l’ordre des médecins.

En matière de spécialités médicales,  la psychiatrie et de l’ophtalmologie connaissent une nette augmentation de leurs effectifs. Le taux d'accès à un ophtalmologue augmente en conséquence dans plusieurs régions, par exemple dans le Nord-Pas-De-Calais.

 

Nombre d'ophtalmologue en augmentation dans le Nord. Source : Ordre des Médecins

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité