Publicité

QUESTION D'ACTU

Dans plusieurs vidéos

Attentats de Paris : les médecins de l'AP-HP saluent le calme des victimes

Dans des vidéos mises en ligne par les hôpitaux franciliens, 6 membres de l'AP-HP racontent leur expérience des attentats du 13 novembre. 34 personnes sont encore en réanimation.

Attentats de Paris : les médecins de l'AP-HP saluent le calme des victimes Thibault Camus/AP/SIPA

  • Publié 24.11.2015 à 15h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Confrontés au terrorisme, les hôpitaux franciliens ont appliqué puis levé le « Plan blanc » hôpital il y a plus d'une semaine. Depuis, l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a mis en place un soutien psychologique (1) pour ses personnels soignants souvent choqués par les blessures de guerre qu'ils ont dû prendre en charge.

Et dans des vidéos mises en ligne récemment par le service communication de l'institution, six membres de l'AP-HP témoignent justement de leur expérience lors des attentats du 13 novembre. Tous nous font revivre cette nuit terrible au sein de leur établissement (Hôpital Saint-Louis, Pitié-Salpêtrière, etc.)
A l'Hôpital Necker-Enfants malades (XVe), le Pr Pierre Carli, directeur médical du SAMU de Paris, raconte « qu'au milieu de la nuit, il y avait 60 équipes SMUR (2) disponibles ou engagées sur le terrain, et il y avait plus de 35 blocs opératoires qui étaient en train d'opérer les patients les plus graves ».

Dans une autre vidéo, le Dr Matthieu Legrand, anesthésiste-réanimateur à Hôpital Saint-Louis (Xe), avoue avoir été « très surpris » par le calme et la sérénité qui régnaient dans son établissement ce soir-là. « Les patients m'ont beaucoup impressionné. Sauf pendant les premières minutes, ils ne criaient pas et ne hurlaient pas », rajoute-t-il.   

Pour leurs actions, Marisol Touraine, ministre de la Santé, a donc décidé de mobiliser 3 millions d'euros destinés à financer des mesures de gratification de ces personnels de l'AP-HP.

A l'heure actuelle, il reste 169 victimes toujours hospitalisées dont 34 en réanimation.


« Les patients ont été très calmes » par aphp-officiel

(1) Un dispositif de prise en charge médico-psychologique est mis en place pour toutes les personnes impliquées dans les attaques du 13 novembre 2015. Une consultation est ouverte sans rendez-vous 7j/7 et 24h/24 au service d’accueil des urgences de l’Hôtel-Dieu (1, place du Parvis Notre-Dame à Paris).

(2) Service Mobile d'Urgence et de Réanimation

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité