Publicité

QUESTION D'ACTU

Californie

Peste : un deuxième touriste infecté au parc de Yosemite

Un deuxième cas de peste s’est déclaré en un mois au parc national de Yosemite, l’un des plus populaires aux Etats-Unis.

Peste : un deuxième touriste infecté au parc de Yosemite REX/REX/SIPA

  • Publié 20.08.2015 à 18h32
  • |
  • |
  • |
  • |


La peste a fait une nouvelle victime au parc national de Yosemite, en Californie. Un touriste a été infecté par cette maladie transmise par les rongeurs et par leurs puces, rapporte le service de santé publique de Californie (CDPH). C’est la deuxième fois qu’un visiteur du parc, l’un des plus populaires aux Etats-Unis avec ses quatre millions de promeneurs annuels, contracte la bactérie Yersinia pestis responsable de la pathologie.

Prise en charge rapide

Le patient est originaire de Géorgie, dans le sud-est des Etats-Unis. Il se trouvait en vacances dans le Yosemite et le massif montagneux de la Sierra Nevada avant de tomber malade. Selon les autorités sanitaires, le diagnostic a pu être posé très rapidement, grâce, notamment, au premier cas survenu en juillet.

« Les avertissements sur la peste diffusés par les autorités californiennes ont été très utiles jusqu'en Géorgie, car ils ont permis à ce patient de recevoir rapidement l'attention médicale nécessaire pour se remettre de cette maladie », s’est ainsi félicitée la directrice du CDPH dans un communiqué.

Une maladie potentiellement grave

Le premier patient a lui aussi promptement guéri, selon les instances sanitaires américaines. Toutefois, on peut estimer que ces deux personnes ont eu de la chance. Dans la plupart des cas, la peste se déclare sous sa forme clinique la moins dangereuse, la peste bubonique. Elle s’accompagne de forte fièvre et d’un gonflement des ganglions lymphatiques proches de la piqûre. Elle se traite à l’aide d’antibiotiques.

Mais cette forme peut évoluer vers une peste septicémique, bien plus grave et très souvent fatale. Cette forme clinique de la peste peut également s’attraper en cas d’inoculation directe de la bactérie (en cas de coupure, par exemple). Jusqu’à l’époque moderne, la peste a décimé et terrorisé des populations entières. Aujourd'hui encore, la bactérie Yersinia pestis provoque des épidémies, comme à Madagascar, où elle a tué 71 personnes en six mois. 
 

Traitement anti-puces

Le camping où le patient avait séjourné à la mi-juillet, un site très populaire du parc, a été fermé pendant quatre jours pour être traité contre la peste. Tous les repères de rongeurs devaient être traités avec un anti-puces, expliquent les autorités. « En éliminant les puces, nous réduisons le risque couru par les humains et nous brisons le cercle de transmission entre les rongeurs sur le site même ».

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité