Publicité

QUESTION D'ACTU

Solvant cancérigène

Les voisins des pressings bientôt protégés du perchloroéthylène

Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, lance une campagne de contrôle des concentrations en perchloroéthylène dans les habitations voisines au pressing. 

Les voisins des pressings bientôt protégés du perchloroéthylène Mood Board / Rex Featur/REX/SIPA

  • Publié 29.05.2015 à 16h01
  • |
  • Mise à jour le 29.05.2015 à 16h02
  • |
  • |
  • |


Le ministère de l’Ecologie propose aux voisins des pressings un diagnostic gratuit afin de mesurer la concentration en perchloroéthylène à leur domicile. Cette campagne de contrôle s’inscrit dans une démarche entamée par le ministère depuis plus de deux ans ayant pour but le retrait de ce produit toxique.

En effet, le perchloroéthylène - solvant utilisé pour le nettoyage à sec par plus de la moitié des pressings français - est un produit très dangereux. Il peut provoquer des nausées ou des vertiges, intoxiquer le système nerveux et les reins ou pire entraîner la mort. Il est même classé comme cancérigène probable pour l’Homme. Or, ce solvant chloré est très volatil. Les émanations peuvent donc être inhalées par les professionnels qui l’utilisent mais également les riverains de ces commerces.

Retrait total en 2022

Interpellé par des associations de victimes de ce produit, l’Etat avait alors décidé en 2012 d’interdire l’installation de nouveaux pressing utilisant le perchloroéthylène, en particulier « dans des locaux contigus à des centres commerciaux ou à des immeubles d’habitation ». Un an plus tard, le ministère de l’Ecologie avait annoncé que toutes les machines utilisant ce produit devraient être remplacées d’ici à janvier 2022.

« C’est pourquoi, afin d’organiser ce retrait dans des conditions minimisant les risques pour les riverains, un diagnostic gratuit est proposé aux habitants voisins de pressing qui vont recevoir une plaquette d’information leur précisant les modalités pratiques pour en bénéficier », explique le ministère.

Si la présence de perchloroéthylène est détectée dans une habitation, le préfet devra mettre en place des « actions rapides » pour que les professionnels respectent les concentrations préconisées par le Haut Conseil à la santé publique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité