Publicité

QUESTION D'ACTU

6 personnes potentiellement contaminées

Cas de rage : les recherches se poursuivent dans la Loire

Un cas de rage a été identifié dans une commune de la Loire. Les personnes ayant été en contact avec le chien infecté doivent impérativement contacter les autorités afin de recevoir un traitement préventif.

Cas de rage : les recherches se poursuivent dans la Loire Préfecture de la Loire

  • Publié 25.05.2015 à 11h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Il a mordu un être humain et le chien d’un voisin. Ce jeudi, l’Institut Pasteur a confirmé un cas de rage dans la commune du Chambon-Feugerolles (Loire).

Le chien, un Bull Terrier miniature de couleur blanche du nom de Sultan (en illustration), aurait contracté la maladie après un voyage en Algérie, précise Le Progrès. La ville du Chambon-Feugerolles rapporte qu’avant son décès, dans la nuit du 17 au 18 mai, le chien infecté a mordu une personne et un chien. Il a aussi été en contact avec trois personnes de l’entourage proche du propriétaire. Tous ont été vaccinés en prévention. Mais le chien aurait pu avoir des interactions avec d'autres personnes, rencontrées lors de ses promenades notamment.


6 personnes toujours recherchées

Toute personne qui a été en contact avec le chien malade, personnellement ou via son animal de compagnie, doit se signaler aux autorités en contactant la cellule d’information au public (04 77 48 47 58). La rage peut se transmettre par morsure, griffure, égratignure ou même simplement par la salive, pour peu que l'animal infecté ait léché une muqueuse (yeux, bouche…) ou simplement une portion de peau égratignée.

« La rage est une maladie mortelle si elle n’est pas traitée à temps », rappelle le préfet. C’est pourquoi une vaccination doit être administrée rapidement, avant l’apparition des premiers symptômes.

Pour l’heure, 19 personnes auraient été identifiées, et seront prises en charge par le centre antirabique du CHU de Saint-Etienne. Mais un groupe de 6 trentenaires ayant été en contact avec l’animal reste à identifier, rapporte Le Parisien.

 

Périmètre de sécurité

En mesure de prévention, la ville du Chambon-Feugerolles a établi un périmètre de sécurité. Les animaux carnivores domestiques (chien, chat, furet) qui n’ont pas été vaccinés, ou dont la vaccination n’est pas valide, ne pourront plus circuler librement dans la ville. Ils ne pourront pas non plus sortir du périmètre.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité