Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour 89 000 praticiens

La prime à la performance a rapporté 4 215 euros aux médecins

Les médecins, qui ont respecté les objectifs de l’Assurance maladie, ont été récompensés. Résultats : des primes de 4 000 euros en moyenne, toutes spécialistes confondues.

La prime à la performance a rapporté  4 215 euros aux médecins Sierakowski/ISOPIX/SIPA

  • Publié 27.04.2015 à 18h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Jackpot pour les médecins ! Le montant de la rémunération sur les objectifs de santé publique (ROSP) a été dévoilé ce lundi sur le site de l’Assurance maladie. En moyenne, chaque praticien a perçu 4 215 euros de prime.
Ce dispositif, qui est entré en vigueur en janvier 2012, permet aux médecins libéraux de diversifier leur rémunération, jusque-là cantonnée à l'acte. Aujourd’hui la ROSP représente entre 4 % et 5 % de leur rémunération annuelle.
Comme le précise l’Assurance maladie, cette mesure «  fonctionne selon un système de points attribués par indicateur, en fonction de la réalisation ou non de l’objectif fixé ou de la progression vers cet objectif. Chaque point vaut 7 euros ».

Les indicateurs de santé publique à remplir, au nombre de 19, sont pour l’essentiel la prévention, la prescription, la vaccination, le suivi des pathologies chroniques ou encore l’organisation du cabinet.  En clair, plus les objectifs sont remplis, plus le médecin engrange de points correspondant à une indemnisation forfaitaire. Pour la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAMTS), l'objectif était donc d'inciter les médecins à mieux prescrire.

Les généralistes : bons élèves

Pour sa troisième année d’existence, la ROSP s’étoffe donc de par son montant mais aussi par le nombre de bénéficiaires. Ainsi, quelque 89 000 médecins, toutes spécialités confondues, viennent de toucher 4.215 euros en moyenne au titre de l'année 2014. 

Les généralistes sortent bons élèves puisqu’ils touchent en moyenne 6 200 euros en moyenne (5 774 euros en 2013). Un montant supérieur à la moyenne qui s’explique par l’amélioration des pratiques et notamment dans le suivi des personnes diabétiques. Plus de 51 500 généralistes ont donc perçu cette rémunération, d’après l’Assurance maladie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Des améliorations de prescription

L’incitation de l’Assurance maladie à mieux prescrire a été suivie par une majorité de praticiens. En effet, le suivi des patients diabétiques est meilleur puisqu’il enregistre une progression de 7,5 points sur la part des patients ayant réalisé un certain nombre de dosages sanguins. Autre amélioration : le nombre de prescriptions d’antibiotiques aux patients adultes, en baisse, de même que celui de benzodiazépines (somnifères ou médicaments contre l'anxiété) pour les plus de 65 ans.

En revanche, côté dépistage et vaccination, le compte n’y est pas. Les indicateurs sont en régression pour les patients de plus de 65 ans vaccinés contre la grippe (-5,7 points) et pour ceux ayant pratiqué un frottis au cours des trois dernières années (-2,2 points).

Inquiétude chez certains syndicats 

Alors que l’Assurance maladie annonce près de 376 millions d’euros versés, l’an dernier, aux médecins qui ont suivis les recommandations de l’organisme public, la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) dénonce, elle, le non-paiement du ROSP 2014 et les arriérés sur les primes des années 2012 (294,4 millions d’euros) et 2013 (351,9 millions d’euros).
Alors que la généralisation du tiers payant a été votée à l’Assemblée nationale, le premier syndicat des médecins « s’interroge sur la capacité (de la CNAMTS) à mettre en œuvre un paiement du tiers payant avec un délai annoncé de 7 jours ».

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité