Publicité

QUESTION D'ACTU

Décision du Préfet de police

Pollution : circulation alternée en Ile-de-France lundi

Compte tenu des niveaux de pollution ces derniers jours et des prévisions, la circulation alternée a été décidée par les autorités pour ce lundi à Paris et dans des communes limitrophes.

Pollution : circulation alternée en Ile-de-France lundi Baleydier/SIPA

  • Publié 22.03.2015 à 16h26
  • |
  • |
  • |
  • |


L'alerte à la pollution continue ! Alors que, depuis le 16 mars, l’Ile-de-France est confrontée à un épisode de pollution dû aux particules fines nocives (PM10), les prochains jours ne vont pas être meilleurs pour la santé des Franciliens. Des mesures exceptionnelles ont été annoncées par les autorités politiques.

Les modalités de la ciculation alternée
Un communiqué de presse du Réseau de surveillance de la qualité de l'air Airparif , indique que « compte tenu des niveaux de pollution observés ces derniers jours et des prévisions pour ceux à venir », le Préfet de police a décidé de mettre en œuvre pour le lundi 23 mars la circulation alternée à Paris et dans 22 communes limitrophes de Paris.
Conséquence, seuls les véhicules dont le numéro figurant sur la plaque d’immatriculation est impair seront autorisés à circuler, sauf dérogations prévues par cet arrêté.
Par ailleurs, le Conseil régional, présidé par le socialiste Jean-Paul Huchon, a annoncé que le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF) avait mis en place, depuis samedi et jusqu'à lundi soir,  l’accès gratuit des voyageurs à tous les réseaux de transport public en commun de la région (SNCF, RATP et OPTILE). 

Les raisons de la pollution
Cet épisode printanier, qui touche l'ensemble du Nord de la France, conjugue une pollution locale à un épisode de grande ampleur. Un épisode  qui touche aussi le Nord ouest de l’Europe. Les experts du climat observent souvent une part importante des particules fines (PM10) provenant de réactions chimiques de gaz entre eux (particules secondaires), et notamment du nitrate d’ammonium et du sulfate d’ammonium.

La formation de ces particules secondaires s’explique tout d'abord par des conditions météorologiques particulières (anticyclonique avec des températures froides et humides le matin), qui sont propices à la formation de composés secondaires (tels que le nitrate d’ammonium). Mais aussi par des émissions agricoles et un trafic routier important.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité