Publicité

QUESTION D'ACTU

Tiers payant généralisé

Projet de loi santé : les internes dans la rue le 15 mars

Contre la Loi de santé, les syndicats d'internes appellent à la mobilisation générale le 15 mars lors d'une manifestation. Les médecins ont déjà annoncé qu'ils marcheront aux côtés des jeunes.

Projet de loi santé : les internes dans la rue le 15 mars BORDAS/SIPA

  • Publié 27.01.2015 à 11h27
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que les internes vont entamer une grève illimité le 29 janvier, le torchon brûle toujours entre le ministère de la Santé et ces futurs médecins. Et la rencontre lundi matin entre Marisol Touraine et Mélanie Marquet, présidente de l'Inter Syndicat National des Internes (ISNI) n'a pas, semble-t-il, apaisé les choses. D'ailleurs, dans un communiqué de presse publié ce mardi, les syndicats d'internes annoncent de nouvelles actions pour montrer leur opposition au projet de loi de Santé.

Manifestation prévue le 15 mars
Les futurs médecins de l'ISNI et de l'ISNCCA (1) ont tout d'abord lancé un appel à l’ensemble des médecins en vue d’une mobilisation le 15 Mars 2015 « lors d’une grande manifestation nationale pour dénoncer ce projet de loi et appeler à une réelle concertation. » Les internes n'ont toujours pas digéré le fait d'avoir été écartés par la ministre des quatre groupes de travail avec les professionnels de santé dont le but est de faire évoluer le texte avant son passage au Parlement au printemps 2015.

Les internes ont peur pour leur formation
Absents des discussions, les internes émettent donc de sérieux doutes quant à la possibilité de faire inscrire leurs revendications dans le texte de loi. Sur le tiers payant généralisé par exemple, l’ISNI et l’ISNCCA demandent à ce que soit retiré ce dispositif « qui n’a qu’un seul but, celui de permettre un désengagement invisible de l’Assurance maladie au profit des assurances privées. »

Concernant l’organisation des soins de proximité dans les territoires, les syndicats veulent que soit retiré « tout mécanisme visant à donner aux Agences Régionales de Santé (ARS) les pleins pouvoirs dans les autorisations et les renouvellements d’activité mettant ainsi à mal la liberté d’installation des jeunes professionnels. »
L’ISNI et l’ISNCCA s'opposent aussi à la gestion de leur stage par la collectivité territoriale, et demandent ainsi le retrait de l’article 38 de la Loi de Santé « qui introduit la possibilité pour les collectivités territoriales (régions, départements, communes,…) d’intervenir dans la formation des internes. »
Dernier souhait des internes, « la suppression du concept de "praticien remplaçant" qui ne fait que précariser l’entrée dans la carrière hospitalière publique. »

Les syndicats de médecins solidaires des internes
En réaction, les syndicats de médecins libéraux CSMF (2) et FMF (3) ont appelé tous les praticiens à se mobiliser dès maintenant pour manifester à Paris le 15 mars 2015 aux côtés des jeunes médecins, et rejoindre l’ISNI et l’ISNCCA, « Le système de santé français doit évoluer mais pas vers celui que  concocte le gouvernement à travers ce projet de réforme », concluent ces syndicats.

(1) Inter Syndicat National des Chefs de Clinique Assistant des Hôpitaux de Villes de Factulé

(2) Confédération des Syndicats Médicaux Français

(3) Fédération des Médecins de France

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité