Publicité

QUESTION D'ACTU

En 2013

174 millions d’euros : fraude record à l’Assurance-Maladie

Les montants des fraudes à l’Assurance-Maladie ont atteint 174 millions d’euros en 2013, en hausse de 12%. Les contrôleurs constatent une poussée dans les transports sanitaires. 

174 millions d’euros : fraude record à l’Assurance-Maladie GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 05.01.2015 à 12h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Arnaquer l’Assurance maladie, un sport national ? Pour certains, probablement. Les montants des fraudes détectées en 2013 ont atteint 174,64 millions d’euros, selon un rapport des services de contrôle des prestations d’assurance-maladie, cité par Les Echos. Soit une hausse de 12% par rapport à l’année précédente.

Y a-t-il plus de fraudes qu’avant ? Ou bien les contrôleurs sont-ils plus efficaces ? En tout cas, malgré son caractère spectaculaire, ce chiffre reste à relativiser. D’abord, il est moindre par rapport à l’année précédente, où la progression était encore plus forte (+17 %). Ensuite, ce montant ne représente qu’une infime partie – un millième – des dépenses d’assurance-maladie, qui s’élèvent à 173,8 milliards d’euros en 2013.

Infirmiers, transports sanitaires
La moitié des fraudes à l'Assurance-maladie sont le fait de professionnels de santé qui surfacturent des prestations, ou exécutent des prestations « fictives ». Selon le rapport, les catégories professionnelles les plus épinglées sont les infirmiers (18,3 millions d'euros de fraudes détectées) et les transporteurs sanitaires (ambulanciers, taxis), avec un bond des redressements de 38,5 % en un an (à 17,6 millions d'euros).

S'y ajoutent les préjudices détectés auprès des médecins généralistes et spécialistes (6,1 millions d'euros), les chirurgiens-dentistes (4,7 millions d'euros) et les kinésithérapeutes (3 millions d'euros). Les établissements de santé ont, eux, été pris en faute à hauteur de 65,8 millions d'euros.

Les assurés, petits fraudeurs
Finalement, les assurés sont plutôt raisonnables par rapport aux professionnels de santé. Les fraudes aux « droits et prestations en espèces » ne sont évaluées « qu’à » 19,7 millions d'euros. Il s'agit notamment de fausses déclarations d'indemnités journalières en cas d'arrêt maladie ou de demandes indues de pension d'invalidité.

L’Assurance-Maladie n’est pas le seul organisme victime de fraudes. En cumulant les redressements opérés dans toutes ses branches, la Sécurité sociale comptabilise 636,1 millions d'euros de fraude en 2013, qui se décompose en 327,3 millions d'euros de fraude aux prestations (maladie, famille, retraites) et 308,8 millions d'euros de fraude aux cotisations et travail illégal (Urssaf).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité