Publicité

QUESTION D'ACTU

Triangle jaune

Carte santé pour SDF : Marseille retire les informations médicales

La carte de secours distribuée aux SDF marseillais devait à la base contenir des informations sur les maladies ou les allergies de leur porteur. Devant le tollé, la mairie a revu sa copie.

Carte santé pour SDF : Marseille retire les informations médicales CLAUDE PARIS/AP/SIPA

  • Publié 08.12.2014 à 16h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Suite et fin pour la polémique de la « Carte Secours » ? Si la mairie de Marseille nous assure que le retrait du badge distribué aux sans-abris marseillais « n’est pas d’actualité », il n’empêche que sa portée a été grandement diminuée.

Cette carte, qui originellement devait être portée de manière visible par les SDF et devait comporter le nom, le prénom et le numéro de sécurité sociale de la personne, ainsi que ses maladies chroniques, a été revue par la municipalité marseillaise. Dans un communiqué, Xavier Mery, adjoint au Maire délégué à l'Intégration et à Lutte contre l'Exclusion, a ainsi expliqué que le carte de secours ne contiendrait finalement « aucune information médicale destinée à rester confidentielle autre que le groupe sanguin du porteur. » Contrairement à ce qui avait été annoncé début septembre lors de sa présentation, la carte de secours n’aura pas non plus « vocation à être visible de tous », selon Xavier Mery.

« Une démarche contraire à toute l’éthique qui doit présider à la prise en charge sanitaire de nos concitoyens »

Cette carte avait provoqué un tollé la semaine dernière à Marseille et une centaine de personnes avait manifesté mercredi devant l’Hôtel de Ville, à l’appel de l’association « Le Jugement Dernier ». En visite à Marseille, la ministre de la Santé avait également vertement critiqué la démarche : « Au-delà du caractère désagréable de voir un triangle jaune apposé sur les vêtements de certains de nos concitoyens, je veux dire qu’il n’est pas acceptable que l’état de santé, les pathologies des citoyens soient inscrites noir sur blanc sur leur poitrine. Cette démarche me paraît absolument contraire à toute l’éthique qui doit présider à la prise en charge sanitaire de nos concitoyens et je souhaite que les initiateurs de cette démarche y mettent fin le plus rapidement possible », s’était ainsi exprimée Marisol Touraine mercredi 3 décembre.

Pourtant, en 2006 la ministre de la Santé de l'époque, Roselyne Bachelot « avait demandé [à l'inventeur de la Carte Secours] de rajouter le nom et le numéro de téléphone du médecin traitant pour la rendre davantage officielle », déclarait Philippe Grivolas au micro de France Bleu, qui se dit « écoeuré » par la polémique.

Le triangle jaune, un symbole choquant

Au-delà du contenu, c'est le symbole qui avait choqué. Le triangle jaune porté ostensiblement autour du cou est un symbole particulièrement dérangeant pour de nombreuses associations : Réseau éducation sans frontières et la Ligue des droits de l'homme ont ainsi critiqué la ressemblance entre cette carte et l'étoile jaune que les juifs étaient obligés de porter pendant la Seconde guerre mondiale.

Sur la carte de secours devait également être déclaré les allergies, la date de naissance, le médecin traitant, ou encore la personne à prévenir. 300 cartes ont été distribuées à Marseille.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité