Publicité

QUESTION D'ACTU

Position, environnement

Mort subite du nourrisson : un bébé sur deux menacé aux USA

Une enquête menée aux Etats-Unis montre que  la moitié des nouveaux-nés  dorment dans un environnement qui les expose à des risques accrus de mort subite du nourrisson. 

Mort subite du nourrisson : un bébé sur deux menacé aux USA SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 02.12.2014 à 17h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Couverture épaisse ou oreillers dans le berceau, co-dodo avec son bébé… des pratiques à bannir pour limiter les risques de mort subite du nourrisson (MSN), un fléau qui perdure et qui fait une peur bleue aux parents. Aux Etats-Unis, 55 % des nouveau-nés ne dorment pas dans la bonne position, selon une enquête menée par les autorités sanitaires américaines publiée dans la revue Pediatrics.


De mauvaises habitudes
L’étude a été réalisée par téléphone auprès de plus d’un millier de parents aux Etats-Unis sélectionnés au hasard entre 1992 et 2010. Et les chiffres révèlent une nette amélioration puisqu’entre 1993 et 1995, 86 % des parents exposaient leurs bébés à des risques de MSN contre 55 % aujourd’hui. Mais ces mauvaises habitudes restent tout de même trop courantes.
Celles-ci seraient dues à des informations erronées selon Marian Dillinger, chercheuse à l’Institut national de la santé infantile et du développement humain (NICHD), qui a dirigé la recherche. « Des amis et parents leur offrent des couettes ou des couvertures en duvet pour le nouveau bébé et ils se sentent un peu obligés de les utiliser. Ou alors ils voient dans des magazines des photos de nourrissons dormant avec des jouets ou autres objets potentiellement dangereux», remarque cette dernière.
« Un bébé doit toujours dormir sur le dos, sur un matelas ferme avec un drap housse bien ajusté et sans aucun objet, couverture et oreiller dans son berceau et dans une pièce chauffée à 19 degrès Celsius», rappellent les auteurs de l’étude. 

 

Une campagne de prévention pour coucher bébé sur le dos
En 2012, une campagne nationale de prévention a été menée aux Etats-Unis pour mettre en garde contre les dangers de coucher son bébé sur le ventre. Une mesure qui a porté ses fruits puisque le taux de MSN a chuté de 50 % en presque 3 ans. En revanche, les morts par étouffement ou suffocation ont plus que doublé entre 2000 et 2010, passant ainsi de 7% à 15,9 % pour 100.000 naissances.


Moins de MSN en France qu’aux USA
Par rapport aux Etats-Unis, le nombre de morts subites du nourrisson est nettement mois conséquent en France. Chaque année, environ 250 bébés sont touchés, d’après une étude de l’Institut de veille sanitaire de 2009. 90 % des décès interviennent avant les six mois de l’enfant et les 2 à 4 mois sont les plus exposés.
Selon le Dr Harrewijn, pédiatre au centre de référence sur la mort inattendue du nourrisson de Montpellier, interrogée en mai 2013 par pourquoidocteur, les chiffres pourraient être meilleurs. « Nous estimons qu’il est encore possible de faire baisser le nombre de décès. En 1994, une campagne nationale d’information avait permis de le faire chuter de 75 % ! Depuis, il n’y a pas eu de communication, or nous constatons qu’un problème de couchage est mentionné dans 46 % des décès. »

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité