Publicité

QUESTION D'ACTU

Carrière et maternité

Facebook et Apple proposent de retarder l'horloge biologique de leurs employées

Les deux géants subventionneront à hauteur de 20 000$ la vitrification des ovocytes de leurs employées, pour leur permettre de se consacrer à leur carrière.

Facebook et Apple proposent de retarder l'horloge biologique de leurs employées FREEMAN/REX FEATURES/SIP

  • Publié 16.10.2014 à 07h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Facebook et Apple font souvent parler de leurs techniques de management. Mais celle-là est franchement inédite. Selon NBC News, les deux géants de la Sillicon Valley vont financer la congélation d’ovules pour leurs employées. Ce traitement onéreux permet aux femmes de préserver leur fertilité pour ensuite avoir des enfants.

Attirer les femmes
Objectif de l’opération de communication : attirer la gente féminine vers le secteur de la high tech, très prisé des hommes. Dans les deux entreprises, on compte deux hommes pour une femme. Pour remédier à cette absence de parité, Facebook et Apple ont déployé les grands moyens. Les deux boîtes verseront ainsi jusqu’à 20 000$ pour permettre aux femmes de congeler leurs ovules. 

Selon NBC, Facebook aurait commencé à inclure la congélation d’ovocytes (qu’elle soit motivée médicalement ou pas) dans la couverture médicale payée par l’employeur aux Etats-Unis. Apple devrait l’imiter à partir de janvier. Facebook couvre déjà depuis quelques temps les coûts liés au don de sperme, à la GPA et à l’adoption. Les nouveaux parents peuvent également bénéficier d’un congé payé de quatre mois. 

Défier l’horloge biologique
Cité par l’AFP, le site eggsurance.com salue en cette solution, qui permettrait aux femmes de construire leur carrière tout en se libérant du rythme imposé par l’horloge biologique, de « ne plus choisir entre un emploi et des enfants ».
Mais de nombreux blogs contestent cette décision. Les internautes jugent au contraire qu’elle prouve que carrière et maternité ne sont pas compatibles. Pour eux, il s’agit en réalité d’un moyen de repousser l’une pour privilégier l'autre. 

20% des Américaines auraient leur premier enfant à l’âge de 35 ans. Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), le nombre de femmes qui ont eu leur premier enfant entre 40 et 44 ans a doublé en vingt ans, avec les risques d’infertilité et de naissances prématurées que cela comporte. Le nombre de congélations d’ovocytes serait en hausse « exponentielle » aux Etats-Unis, selon des experts américains, cités par ABC News. Le secteur bancaire aurait lui aussi mis en place des solutions de financement pour cette opération. 

La congélation d’ovules se déroule en plusieurs étapes. Les femmes doivent d’abord subir un traitement qui stimule leur production d’ovocytes, et qui peut provoquer des effets secondaires gênants (nausées, douleurs abdominales, déprime) mais passagers. Les ovules sont ensuite prélevées et conservées à une température inférieure à 0°. La conservation peut coûter jusqu’à 500$ par an.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité