Publicité

QUESTION D'ACTU

Disponible dans les pays en développement

Hépatite C : le coût du traitement va baisser dans 91 pays

Le sofosbuvir (Sovaldi), aussi connu pour son efficacité contre l’hépatite C que pour son coût hors normes, pourrait bientôt posséder une forme générique. L'accord a été passé entre Gilead et Mylan.

Hépatite C : le coût du traitement va baisser dans 91 pays AP/SIPA

  • Publié 15.09.2014 à 19h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Une forme générique du Sovaldi, c’est ce qu’annonce le laboratoire Mylan ce 15 septembre. Le fabricant de médicaments génériques a conclu un accord avec l’américain Gilead Sciences et obtient les droits non-exclusifs de fabrication et de distribution du principe actif, le sofosbuvir. Ce traitement de l’hépatite C est considéré comme une petite révolution dans le milieu médical, mais son coût exorbitant fait débat.

 

L’accord est donc conclu entre Mylan et Gilead Sciences. Mais une condition de taille s’impose : le spécialiste du générique ne pourra commercialiser le sofosbuvir que dans 91 pays en développement. L’annonce reste malgré tout majeure, puisque les pays en question représentent 54 % de la population infectée par le virus de l’hépatite C, selon Mylan. « Cet accord avec Gilead permettra à Mylan de fournir un accès rapide à une version plus abordable du Sovaldi, ce qui aidera à compléter les besoins médicaux de millions de patients dans des pays en développement qui n’ont pas accès à ce traitement vital », s’est félicitée la PDG de Mylan, Heather Bresch.

Un prix encore inconnu

Reste une inconnue de taille : le prix de cette forme générique du traitement phare. Sur ce point, Mylan et Gilead ne communiquent pas. C’est pourtant le nerf de la bataille : depuis son autorisation de mise sur le marché (AMM) accordée en urgence, en janvier dernier, le Sovaldi est aussi connu pour ses résultats impressionnants que pour son coût hors norme. Une thérapie de 3 mois est efficace à 100 % contre le virus de l’hépatite C… mais un seul comprimé coûte 1 000 $ aux Etats-Unis, quand sa production n’en demande que 136.

 

Gilead avait annoncé, il y a quelques mois, que les prix du traitement varieraient selon le niveau de revenu des pays. Cet accord pourrait bien en représenter le premier pas. Mais dans le même temps, le prix de la nouvelle version du traitement commercialisé par GileadSciences devrait encore monter d’un cran, selon Reuters. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité