Publicité

QUESTION D'ACTU

Atteint d'un médulloblastome

Ashya King : la justice dit oui à son traitement à Prague

Après avoir été poursuivis pour avoir enlevé leur enfant de l'hôpital, les parents d’Ashya King ont reçu l’autorisation de se rendre à Prague pour un traitement qu'ils jugent meilleur.

Ashya King : la justice dit oui à son traitement à Prague Ashya et ses parents à l'hôpital de Malaga/© BBC

  • Publié 06.09.2014 à 11h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Le petit Britannique Ashya King, accompagné de sa famille, devrait rejoindre Prague pour y recevoir un traitement en début de semaine prochaine. La justice anglaise vient en effet d’y autoriser ses parents, Brett et Naghemeh King. Rappel des faits : fin août, les médias avaient relayé l’histoire de cet enfant de cinq ans atteint d’une tumeur au cerveau que ses parents avaient enlevé d’un hôpital britannique où il était soigné.


Une course-poursuite précédemment engagée

La famille King avait quitté l’hôpital de Southampton le 28 août, sans autorisation médicale, alors que le garçonnet ne pouvait ni marcher, ni communiquer, et dépendait d’une sonde naso-gastrique pour se nourrir. La famille avait pris la direction de la France, puis de l’Espagne. Poursuivie par la police britannique, elle a été retrouvée près de Malaga. L’enfant avait alors été ré-hospitalisé, et les parents arrêtés sous le coup d’un mandat d’arrêt européen.


Les parents misent sur un autre traitement

C’est alors que les parents avaient clamé leur innocence, racontant qu’ils s'enfuyaient avec Ashya en direction de la République Tchèque pour qu'il bénéficie d'une protonthérapie, un traitement de pointe selon eux mieux adapté à l'enfant. Cette technique de radiothérapie vise à détruire les cellules cancéreuses en les irradiant avec un faisceau de particules. Or l'enfant est atteint d'un médulloblastome, une tumeur cérébrale maligne pédiatrique pour laquelle le traitement par protonthérapie ne constitue pas le traitement de premère intention, rapportait le Dr Claire Alapetite, radiothérapeute à l'institut Curie - Centre de protonthérapie d'Orsay, dans Le Figaro le 1er septembre. La tumeur nécessite en effet en premier lieu d'irradier l'ensemble du système nerveux, avait-elle expliqué. Du fait du coût élevé du traitement, les parents King avaient l'intention de vendre la maison qu’ils possédaient en Espagne, d'où leur passage par le pays. 


Après avoir été remis en liberté, les parents ont repris les démarches pour accompagner Ashya jusqu’en République Tchèque. Bien qu'un centre médical de la capitale tchèque, le Proton Therapy Center Czech (PTC), a confirmé mercredi avoir examiné le dossier de l'enfant, il a toutefois ajouté qu'il devrai retourner d'abord en Grande-Bretagne pour y subir deux cycles de chimiothérapie, ce qui devrait prendre plusieurs semaines, rapporte le site du quotidien belge La Libre Belgique, avec l’AFP. Le petit garçon reste pour le moment toujours hospitalisé en Espagne.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité