Publicité

QUESTION D'ACTU

Atteint d’une tumeur au cerveau

Enlèvement d'Ashya King : son père réclamait un autre traitement à l'hôpital

Le garçon de 5 ans enlevé par ses parents a été retrouvé par la police espagnole, dans un hôtel, en compagnie de ses parents. Atteint d’un tumeur au cerveau, il était en besoin urgent de soins médicaux. 

Enlèvement d'Ashya King : son père réclamait un autre traitement à l'hôpital Photographie d'Ashya, émise par Interpol (AP/SIPA)

  • Publié 31.08.2014 à 17h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Une course contre la montre pour sauver un enfant. Ce week-end, les polices britannique, française et espagnole ont traqué la famille King à travers les trois pays. Leur fils, Ashya, est atteint d’une tumeur au cerveau. La survie de ce garçon de 5 ans, enlevé à l’hôpital ce 28 août, était en jeu.

 

Une course-poursuite européenne

Jeudi 28 août, au soir, l’alerte est lancée : les parents du petit Ashya ont quitté l’hôpital de Southampton (Royaume-Uni) avec leur enfant, sans autorisation médicale. Le garçon ne peut ni marcher, ni communiquer à cause d’une tumeur au cerveau, et dépend d’une sonde naso-gastrique pour se nourrir. Les médecins craignent que celle-ci ne soit en fin de batterie et que la vie de l’enfant ne soit menacée. Il doit être retrouvé dans les 12 heures. C’est le début d’une chasse à l’homme qui aboutira en Andalousie.

 

Après avoir soustrait Ashya à l’hôpital, la famille King prend la direction de Cherbourg (Manche), où la police française est alertée le vendredi 29 août. « On part sur un enlèvement compte tenu des circonstances du départ de l’hôpital dénoncées par les Britanniques », précise alors Eric Bouillard, procureur de Cherbourg. Il précise vouloir, dans un premier temps, « entrer en contact » avec la famille. Car la loi ne permet pas de soigner un enfant sans l’accord de ses parents.

 

Samedi 30 août, la police britannique reçoit un signalement en Espagne. La famille King d’abord localisée sur la Costa del Sol, serait dans la région de Marbella, ville d’Andalousie. Ashya est finalement retrouvé près de Malaga, dans une chambre d’hôtel. Il est rapidement ré-hospitalisé. Ses parents, eux, sont arrêtés, sous le coup d’un mandat d’arrêt européen.

 

Des explications en vidéo

Les causes de cette fuite restent assez floues. Les autorités ont précisé que les parents d’Ashya font partie des Témoins de Jéhovah. Cette organisation religieuse autorise les opérations, mais interdit les transfusions sanguines. Dans une vidéo postée sur YouTube peu avant son arrestation, le père d’Ashya s’explique sur son geste. Il aurait demandé un traitement spécifique pour son fils, « le traitement à faisceaux de protons », qui n’est pas autorisé par le service de santé britannique (NHS). Un porte-parole de l’hôpital de Southampton objecte qu’une option alternative de traitement a été soumise à la famille.

Les médecins « m’ont regardé dans les yeux et ont dit qu’avec son cancer – qui s’appelle un médulloblastome – ça n’aurait aucun effet », confie le père. Mais ses recherches Internet, sur des sites américains, français et suisses, affirment l’inverse. Lorsqu’il aborde le sujet avec l’équipe médicale, il se voit répondre qu’il risque de se voir retirer la garde de son fils. C’est alors qu’il décide de prendre la fuite, mais précise que son enfant n’est en aucun cas négligé. Il est, affirme-t-il, soigné « comme à l’hôpital » et « très heureux. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité