• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bidonville de West Point

Ebola : le Liberia lève la quarantaine dans un quartier de la capitale

Un bidonville coupé du monde au Liberia. Le pays qui subit de plein fouet l’épidémie d’Ebola a levé la quarantaine du township de West Point, qui suit désormais les règles de prévention en vigueur.

Ebola : le Liberia lève la quarantaine dans un quartier de la capitale Barbelés et cordon militaire levés à West Point (Abbas Dulleh/AP/SIPA)

  • Publié le 31.08.2014 à 15h37
  • |
  • |
  • |
  • |


L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest ne ralentit pas… et c’est le Liberia qui en porte le plus lourd fardeau. Le pays semble pourtant déterminé à lutter contre la fièvre hémorragique virale. Le 20 août dernier, la présidence a annoncé la mise en quarantaine d’un bidonville de Monrovia particulièrement rétif, West Point. Ce 31 août, Ellen Johnson Sirleaf a salué les efforts de ses habitants et annoncé la levée du cordon militaire.

 

Une situation tendue

Le bidonville de West Point, situé en bord de mer, a été coupé du monde une dizaine de jours. Le gouvernement libérien a en effet décidé de durcir les mesures pour lutter contre l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola. Les résistances de la population de ce township lui ont valu une mise en quarantaine des plus sévères : cordon militaire, couvre-feu entre 21 heures et 6 heures du matin.

 

Mais la radio publique l’a annoncé, « la quarantaine de West Point sera levée » dès ce 1e septembre, 6 heures. C’est « sur la base des progrès du quartier dans la coopération avec les équipes de santé » que la présidence a pris cette décision. Le ministre de l’Information, interrogé par l’AFP, a salué la motivation de la population, citant « l’organisation d’équipes de suivi et de surveillance des contacts (des malades, ndlr) ainsi que des campagnes renforcées de sensibilisation et de vigilance. »

 

La lutte pour la prévention

C’est bien l’éducation et la prévention qui sont au cœur de la bataille contre Ebola. Dans les rues de Freetown, dans la Sierra Leone voisine, des groupes de jeunes tentent aussi de sensibiliser leurs concitoyens aux risques de contamination. Et ces mesures sont effectivement indispensables : le Liberia accuse la majorité des cas d’infections par le virus, selon le dernier point épidémiologique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

 

Avec quatre pays où le virus s'étend et un premier cas au Sénégal, « l’épidémie continue de s’accélérer », ne manque pas de noter l’OMS, chiffres à la clé. 40 % des nouveaux cas se concentrent sur les 21 derniers jours. C’est au Liberia que l'on en déplore le plus : au 28 août, le pays comptabilisait 1 378 cas, dont près de 700 mortels. La Sierra Leone figure en deuxième position, avec 1 026 cas, dont 422 décès. A eux deux, ces pays rassemblent plus des 3/4 des cas signalés.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité