Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Les régimes accumulent les kilos

Chercher à perdre du poids inutilement est la meilleure méthode pour grossir. Chez les patients en surpoids, la multiplication des régimes accélère même l’escalade vers l’obésité.

Les régimes accumulent les kilos ISOPIX/SIPA

  • Publié 13.05.2012 à 19h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Régime bikini : -3 kg sans se priver ! 12 régimes efficaces pour préparer l’été … Bref, dès que le printemps revient, les magazines féminins regorgent d’idées pour nous faire perdre quelques kilos. Et le message fait son effet. Selon l’étude Nutrinet-Santé, qui se base sur un panel de plus de 100 000 Français, même lorsqu'elles ont un poids qu'un médecin jugerait normal, 58 % des femmes aimeraient peser moins. Et cette tyrannie de la minceur atteint également 27 % des hommes.

Les Français ont donc intégré le régime dans leur mode de vie. Une femme sur 4 en a déjà tenté au moins 5 depuis l’adolescence, en particulier des régimes restrictifs particulièrement en vogue ces dernières années. Or les preuves commencent à s’accumuler, l’effet parfois spectaculaire des premiers mois ne persiste pas sur la durée et la reprise de poids est inéluctable. C’est le célèbre effet yo-yo. Chez un personne en surpoids, il a même un effet très néfaste à long terme puisque les kilos repris s’accumulent après chaque régime. 

Dr Philippe Zerr, médecin généraliste (92), président du groupe de travail Surpoids et obésité de l’adulte pour la Haute autorité de santé : « Le corps s’adapte pour stocker en prévision du prochain régime »

 

Hormis la reprise de poids, les régimes amaigrissants peuvent aussi induire de fortes carences et se révéler préjudiciables pour le capital osseux ou même pour le rythme cardiaque. C’est ce qu’indiquait déjà l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en mai 2011 après avoir comparé une dizaine de régimes restrictifs. Plutôt que de chercher à maigrir, il est donc recommandé à ces personnes en surpoids (avec un indice de masse corporelle compris entre 25 et 30) de maintenir leur poids actuel tout en adoptant à long terme des habitudes alimentaires plus équilibrées et en pratiquant davantage d’activité physique. Mais le message est difficile à faire passer, notamment chez les femmes.

Dr Philippe Zerr : « Je dois la convaincre de ne pas chercher à perdre du poids  »

 

Il y a pourtant urgence à revenir à une alimentation de bon sens car cette obsession du régime se transmet maintenant de mère en fille. 5% des jeunes femmes du panel de l’enquête Nutrinet avaient commencé leur premier régime entre 10 et 15 ans.   

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité