• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Attentats du 11 septembre

World Trade Center : 2 500 cancers chez les secouristes et travailleurs

Les attentats du 11 septembre 2001 ont fait plus de 2 900 victimes. Il faudrait y ajouter les nombreux secouristes qui ont développé des cancers après être intervenus sur le site.

World Trade Center : 2 500 cancers chez les secouristes et travailleurs WHEELER JOHN/SIPA

  • Publié le 31.07.2014 à 13h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Les attentats du 11 septembre continuent à faire des victimes 13 ans après. L'effondrement des tours jumelles a entraîné des conséquences à long terme sur la santé des personnes présentes sur les lieux... et l’on ne peut pas dire qu’elles soient particulièrement réjouissantes.


2 518 cancers déclarés
37 000 personnes étaient en première ligne le 11 septembre 2001. Pompiers, policiers, secouristes et volontaires, sont venus en aide aux personnes bloquées dans les décombres des tours ou ont tenté de contenir les incendies. Plus tard, de nombreux travailleurs du bâtiment ont été appelés pour déblayer Ground Zero et commencer les travaux de reconstruction.

Parmi eux, 2 518 personnes ont reçu un diagnostic de cancer, dont la moitié au cours des deux dernières années. La proportion de leucémies, de cancers de la prostate ou de la thyroïde est beaucoup plus élevée dans ce groupe que dans le reste de la population. Et selon les médecins, d’autres cas pourraient encore se déclarer dans les prochaines années. Les produits toxiques et les fumées qui ont été respirés pendant et après le double attentat ont certainement eu des effets négatifs sur le long terme.

Un fonds pour secourir les secouristes

Un fonds spécifique, le Federal 9/11 Victim Compensation Fund for Lung Disease and Inoperable Pancreatic Cancer, a été mis en place afin de venir en aide aux anciens secouristes tombés malades après le 11 septembre, ainsi que pour soutenir financièrement leurs familles. 115 d’entre eux ont déjà reçu une compensation financière, pour un montant total de 50,5 millions de dollars.

C’est le cas d’un pompier retraité de 63 ans, de la célèbre brigade du FDNY, bien mal récompensé pour son action. Il avait passé toute la semaine suivant l’attentat sur le site de Ground Zero. L’an dernier, il a été indemnisé d'1,5 million de dollars pour de graves troubles respiratoires, dont il souffrait depuis 2008. Les médecins avaient directement lié ceux-ci à son action courageuse le 11 septembre 2001.

Les autres malades pourront se manifester jusqu'au 12 octobre 2014 pour espérer recevoir une indemnisation. Depuis le 30 juin dernier, le fonds de compensation pour les victimes a reçu pas moins de 1 145 demandes. Preuve que les dégâts du 11 septembre sont toujours vivaces.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité