• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mystères autour de la mort du garcon de 8 ans

Décès d'un enfant en colonie de vacances : enquête sur l'eau et les aliments

"Infection digestive aigue", telle serait la cause du décès de l'enfant de 8 ans qui était en colonie dans l'Ariège. L'origine de cette infection reste obscure. Des investigations sont menées sur l'eau et les aliments.    

Décès d'un enfant en colonie de vacances : enquête sur l'eau et les aliments LEFEVRE SYLVAIN/SIPA

  • Publié le 11.07.2014 à 20h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Les résultats de l’enquête préliminaire ouverte par le parquet de Foix mercredi suite au décès d’Abderrazak, 8 ans, décédé en colonie de vacances en Ariège révèlent que l’enfant est mort « d'une infection digestive aigue ». Cependant, les analyses effectuées jusqu’à maintenant ne permettent pas de déterminer les causes de ce drame. Jeudi, la ministre de la jeunesse Najat Vallaud Beckacem évoquait la possibilité d’une contamination par l’eau insalubre des robinets  du châlet Bernard, où les enfants de la colonie de vacances dormaient. Vendredi cependant, l’enquête évoque l’hypothèse d’une intoxication alimentaire, la nourriture du même châlet faisant actuellement l’objet d’analyses. Pour le moment, la mort de l’enfant reste donc une énigme pour tout le monde y compris pour le corps médical.

Des réponses devraient être apportées en début de semaine prochaine. En effet, comme le précise la Direction générale de la santé dans un communiqué publié ce vendredi, « des prélèvements d’eau ont été envoyés au laboratoire national de référence de Nancy. Les analyses micro-biologiques, qui peuvent prendre plusieurs jours, sont en cours.» Et concernant la piste de l'intoxication alimentaire, « une enquête de la direction départementale de la protection des populations est également en cours ; elle porte sur l’ensemble des repas servis lors du séjour », indique la DGS.

Vendredi matin, le pédiatre infectiologue Robert Cohen confiait au Parisien qu’« il est vraiment exceptionnel de mourir d’une toxi-infection alimentaire »

Effet de mimétisme
Quant trois autres enfants hospitalisés pour les mêmes douleurs, ils se portent bien. Pour Pr Jean Paul Stahl, chef se service du pôle de médecine aigue spécialisée, il pourrait s'agir de cas de somatisation. Selon le spécialiste, les symptômes observés chez les trois enfants hospitalisés pourraient en effet correspondre à un effet de mimétisme.


Ecoutez
le Pr Jean Paul Sthal, infectiologue
: "On peut émettre deux hypothèses : on parle d'infection groupée pour la première et de mimétisme pour la deuxième..."



A la vue de leur camarade malade, les autres enfants se seraient, en quelque sorte, infligés les mêmes maux, ce qui expliquerait la raison pour laquelle ils s’en sont sortis indemnes.  Dans le TGV qui ramenait les enfants à Paris vendredi, 7 d’entre eux se sont plaints de maux de ventre et de nausées. « Par mesure de précaution, les encadrants ont fait arrêter le TGV à Tours ", où les pompiers et le Samu ont examiné les enfants dans la gare et les ont placés sous observation pendant environ deux heures », indique la sénatrice maire UMP d'Aubergenville, Sophie Primas, confirmant une information de RTL. Si les médecins légistes n’ont apparemment pas trouvé de « vulnérabilité préexistante dans le corps de l’enfant » celui-ci était asthmatique, ce qui pourrait expliquer sa fragilité. En effet, « si l'enfant était traité par corticoïdes, il se peut que cela ait eu un effet immunosuppresseur (affaiblissement du système immunitaire, NDLR). Et cela a pu favoriser la gravité de l'infection », indique le Pr Jean-Paul Stahl.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité