Publicité

QUESTION D'ACTU

Méta-analyse de la Cochrane

Grippe : le Tamiflu ne réduirait pas les complications

Les médicaments contre la grippe Tamiflu et Relenza ne réduisent ni les risques d'hospitalisations, ni celui de complications, selon une méta-analyse portant sur plus de 40 études.

Grippe : le Tamiflu ne réduirait pas les complications Thomas Kienzle/AP/SIPA

  • Publié 10.04.2014 à 12h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans un communiqué commun publié ce jeudi matin, The British Medical Journal (BMJ) et la revue indépendante Cochrane Collaboration invitent les gouvernements et les autorités sanitaires à se demander s'ils auraient décidé de constituer des stocks de Tamiflu lors de l'épidémie de grippe A H1N1 de 2009-2010 s'ils avaient eu connaissance de ces données. En effet, d'après une méta-analyse rendue publique aujourd'hui, les médicaments contre la grippe Tamiflu et Relenza ne seraient pas plus efficaces qu'un placebo.  

Le Tamiflu réduit d' 1/2 journée la durée des symptômes
Les chercheurs de la Cochrane ont compilé les rapports des essais cliniques fournis par les industriels, l'Agence européenne du médicament (EMA) ainsi que les commentaires de la Food and Drug Administration américaine et l'autorité de régulation japonaise. « C'est la première fois que les chercheurs de la Cochrane se basent sur les rapports des essais cliniques des laboratoires et non sur les articles publiés », précisent ces scientifiques. 
Ainsi, l'équipe a intégré les données des rapports internes de 20 essais cliniques sur Tamiflu et 26 sur Relenza auxquels 24 000 personnes ont participé. Sur la base de cette analyse, les auteurs estiment que le Tamiflu réduit, chez les adultes, la durée des symptômes d'une demi-journée seulement (6,3 jours dans le bras traitement actif contre sept dans le groupe placebo). Et ce léger bénéfice n'est même pas retrouvé chez les enfants asthmatiques, pointent-ils. Pas plus efficace, le Relenza ne réduirait la durée des symptômes de la grippe que de 0,6 jour.

Pas de réduction des hospitalisations
De plus, selon l'équipe de chercheurs, ces médicaments contre la grippe, les inhibiteurs de la neuraminidase, n'abaissent ni le risque d'hospitalisations, ni celui de complications sévères (pneumonies, bronchites, sinusites et otites) que ce soit chez l'adulte ou l'enfant.
Résultat, le seul effet bénéfique décelé concerne une diminution statistiquement significative de 25 % du risque de bronchite chez les adultes traités par Relenza par rapport aux participants du groupe placebo.

Conclusion de cette équipe, « ces résultats mettent en évidence de petits bénéfices pour soulager les symptômes, mais démontrent aussi qu'il n'y a pas lieu de croire que ces médicaments réduisent le risque d'hospitalisations et de complications sévères. » Surtout que chez l'adulte, le Tamiflu augmente le risque de nausée de 57 % (un patient sur 28) et de vomissements de presque 250 % (un patient sur 22). Les effets cardiaques sont pour leur part jugés peu clairs par les auteurs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité