Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 7 millions de femmes

La chirurgie bariatrique réduit le risque de cancer de l'utérus

L’obésité est un facteur de risque de cancer, notamment utérin. Une étude démontre qu’avoir recours à la chirurgie bariatrique permet de réduire de 70% le risque d’en développer un.

La chirurgie bariatrique réduit le risque de cancer de l'utérus DESRUS BENEDICTE/SIPA

  • Publié 24.03.2014 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Perdre du poids pour prévenir un cancer est efficace. Une étude, présentée ce 22 mars au congrès de la Société américaine d’oncologie gynécologique, a révélé une forte chute du risque de cancer après une chirurgie bariatrique. Pas moins de 7 millions d’admissions aux Etats-Unis ont été passées en revue pour parvenir à ces conclusions, qui paraîtront dans l'édition d'avril du journal Gynaecologic Oncology. De nombreuses études ont associé l’obésité à plusieurs types de cancer. C’est notamment le cas pour le cancer de l’endomètre, dont 40% des cas sont associés à un IMC élevé. 

 

L’obésité, un facteur de risque modifiable

L’obésité triple le risque de cancer utérin. Chez les femmes qui ont recours à la chirurgie bariatrique et maintiennent leur perte de poids, il est radicalement réduit. « Avoir subi une chirurgie bariatrique est associé à un risque réduit significatif et substantiel de cancer utérin. Nos travaux précédents, en accord avec les résultats d’autres équipes, ont indiqué que le risque de malignité utérine augmente de manière linéaire avec l’IMC », explique le Dr Kristy Ward, qui a mené l’étude. « Les résultats de cette étude soutiennent aussi que l’obésité est un facteur de risque modifiable lié au développement d’un cancer de l’endomètre. 

Risque réduit de 70% après opération

Parmi les participantes, celles qui ont subi une chirurgie bariatrique et ont maintenu leur perte de poids enregistrent le taux le plus bas de cancer utérin : 270 cas pour 100 000 admissions, soit un risque réduit de 70%. Ce taux est plus que doublé chez les femmes obèses qui ont subi une chirurgie bariatrique, ce qui réduit le risque de moitié. Le nombre de cas explose chez les patients obèses qui n’ont pas été opérées avec plus de 1 400 cancers pour 100 000 admissions.

 

« L’obésité est la deuxième cause de décès évitable, et cette étude ajoute de nouvelles preuves démontrant que réduire l’obésité réduit le cancer. Nous devons nous concentrer sur les moyens d’aider les femmes à perdre du poids et, pour certaines patientes, la chirurgie bariatrique peut être une option », souligne le Dr Kristy Ward. Elle suppose qu’une telle opération permet de diminuer l’inflammation, dont on sait qu’elle joue un rôle dans l’évolution du cancer. La chirurgie bariatrique mène a une perte de poids rapide et élevée, tout en apportant des effets plus durables que toute autre approche, soulignent les chercheurs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité