Publicité

QUESTION D'ACTU

Inflammations, moins de souffle

Uriner dans la piscine est mauvais pour les poumons

Un nageur libère en moyenne deux verres d’urine dans une piscine à chaque visite. Cette pratique indélicate a de réels effets sur la santé, notamment sur les poumons.

Uriner dans la piscine est mauvais pour les poumons EVRARD JS/SIPA

  • Publié 07.03.2014 à 12h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si désinfecter les piscines n'était pas si bon que cela ? Mais à cause des nageurs qui urinent dans l'eau, c'est le cas. Cette pratique, en plus d’être peu ragoûtante, est néfaste pour la santé, selon une étude de l’université Purdue (Indiana, Etats-Unis). Les résultats de l’analyse effectuée en Chine sont parus ce 6 mars dans Environmental Science & Technology.

Les produits chimiques de l’urine, lorsqu’ils se mêlent au chlore qui désinfecte l’eau, forment une nouvelle substance nocive. Ce chlorure de cyanogène, affecte notamment les poumons, le cœur et le système nerveux centrale. Les chercheurs l'ont découvert en analysant des échantillons d’eau de piscine. L’acide urique est présent dans 24 à 68 % des échantillons. Dans la plupart des cas, il provenait d’urine humaine. 

Une inflammation comparable à l’asthme

Le triste constat ne s’arrête pas là. L’urée, autre produit de l’urine, se transforme en trichloramine lorsque en se mélangeant au chlore. Ce composé chimique attaque cette fois la fonction pulmonaire : elle est réduite chez les nageurs adultes. Parmi les autres méfaits induits par l’urine : des yeux qui démangent, le nez qui coule et une perte de voix chez les maîtres-nageurs.

Les nageurs professionnels eux-mêmes pâtissent de ces visiteurs indélicats. Des biopsies de leurs bronches ont révélé la présence d’une inflammation comparable à celle des patients asthmatiques. Selon une précédente étude, le nageur moyen libère l’équivalent de deux petits verres d’urine dans l’eau à chaque baignade. « Si les nageurs évitaient d’uriner dans la piscine, alors la qualité de l’air et de l’eau s’amélioreraient fortement, sans besoin de changer le traitement de l’eau ou la circulation de l’air », estiment les chercheurs. Reste à savoir si ce conseil sera suivi d’effets.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité