Publicité

QUESTION D'ACTU

Carvacrol

Manger des pizzas pour combattre la gastro-entérite

Une substance présente dans l’huile d’origan s’attaque à la couche extérieure du norovirus, responsable de diarrhées et de vomissements.

Manger des pizzas pour combattre  la gastro-entérite Eric Risberg/AP/SIPA

  • Publié 12.02.2014 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’huile d’origan, qui confère son goût si particulier à la pizza, pourrait s’avérer bonne pour la santé. Une étude, parue ce 12 février dans le Journal of Applied Microbiology, révèle que le carvacrol, substance présente dans l’huile d’origan et le thym, s’attaque à la couche extérieure du norovirus, deuxième cause de gastro-entérite après le rotavirus.

 

Le norovirus est connu pour causer de nombreuses maladies alimentaires. Il est particulièrement gênant dans les structures accueillant des publics sensibles, comme les écoles, les hôpitaux ou les maisons de retraite. La solution contre le virus pourrait bien venir de notre alimentation, selon le Dr Kelly Bright qui a mené l’étude : « Le carvacrol pourrait être utilisé comme un désinfectant alimentaire, voire pour les surfaces, particulièrement en association avec d’autres antibactériens. Il reste du travail pour évaluer son potentiel, mais le carvacrol attaque le virus de manière unique, ce qui rend la perspective intéressante. »

 

Efficace contre l'E. coli

Une étude sur la souris a permis de déterminer que le carvacrol s’attaque au manteau du norovirus, ce qui le laisse vulnérable aux autres agents antimicrobiens. C’est la bonne nouvelle de cette étude : associé à d’autres produits, il pourrait aider à détruire le virus sur les surfaces comme dans les estomacs. Un outil d’autant plus intéressant qu’il n’est pas corrosif, contrairement aux détergents traditionnels. Il est donc parfait pour les écoles, hôpitaux et autres structures accueillant des patients fragiles.

 

Plusieurs études ont déjà montré que le carvacrol est efficace contre des bactéries qui causent des infections gastro-intestinales : E. coli, bacillus cereus ou encore le bacille polycyanique. Toutefois, évitez de dévorer une pizza à la prochaine épidémie de gastro : le carvacrol est inutile en prévention du norovirus. En plus des effets négatifs d’un régime à base de pizza, un abus de la substance pourrait s’avérer indigeste : trop concentré, il cause des sensations de brûlure puis d’engourdissement de la langue !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité