Publicité

QUESTION D'ACTU

17 411 femmes ont subi une explantation

Prothèses PIP : le nombre de retraits d'implants baisse

Depuis le précédént bilan de l'Ansm, 223 nouvelles femmes se sont fait retirer leurs implants PIP, sans pour autant présenter de signes d'alerte. Le nombre de ces opérations baisse tous les mois.

Prothèses PIP : le nombre de retraits d'implants baisse DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 23.01.2014 à 19h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Mardi, Me Philippe Courtois, l'un des avocats des victimes des prothèses mammaires frauduleuses PIP, déposait un recours contre la ministre de la santé, Marisol Touraine. Il demandait la création au plus vite d'un fond d'indemnisation pour les victimes. Et d'après lui, il y avait urgence. Car faute de ressources suffisantes pour de nombreuses femmes, « les explantations préventives sont en stagnation », disait l'avocat bordelais. D'après le dernier bilan PIP publié par l'Agence de sécurité du médicament ce jeudi, la moyenne des explantations baisse en fait chaque mois. 

La moyenne des explantations baisse de moitié
En effet, selon le dernier bilan arrêté fin décembre par l'Agence de sécurité du médicament (ANSM), parmi les 17 411 femmes ayant subi une explantation de leur(s) prothèse(s), 12 822 l'on fait à titre préventif. Ainsi comparé au précédent bilan de l'Agence publié fin septembre, 223 nouvelles femmes se sont fait retirer leurs implants PIP, sans pour autant présenter de signes d'alerte. Ces chiffres incluent toutes les explantations réalisées entre 2001 (date de la mise sur le marché française de ces implants) et fin décembre 2013. En comparaison, 505 nouvelles femmes s'étaient fait retirer leurs implants PIP lors du précédent bilan en l'espace de 4 mois.

Un dysfonctionnement dans 20 % des explantations préventives
Cette mesure de prévention recommandée par le ministère de la Santé s'avère en plus bien souvent judicieuse. Dans 20 % des cas, lors de l’explantation préventive (soit 2 555 femmes), il y avait un dysfonctionnement de la prothèse (rupture, suintement...) et/ou un effet indésirable non détecté (épanchement, inflammation ou infections) par les examens précédant cette intervention. 
Par ailleurs, concernant l'ensemble des explantations - préventives ou pas -, le taux d’implants PIP défaillants reste à ce jour de 25,4 %.

Pour rappel, le scandale PIP concernce plus de 300 000 femmes dans le monde qui ont eu recours aux prothèses de la société française créée en 1991. PIP aurait vendu ses implants dans environ 65 pays. En France, ces prothèses ont été implantées à quelque 30 000 femmes.

 

 

 



 

X

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité