Publicité

QUESTION D'ACTU

Politique de santé

Marisol Touraine appelle les généralistes à la révolution des soins

Tiers payant, extension du dispositif médecin traitant aux moins de 16 ans, rôle primordial du généraliste, la ministre de la santé a décliné quelques orientations de la Stratégie nationale de santé.

Marisol Touraine appelle les généralistes à la révolution des soins Mathias Germain

  • Publié 23.11.2013 à 16h16
  • |
  • |
  • |
  • |


"Non, la carte de paiement différé n'est pas la solution !" a clairement indiqué la ministre de la santé devant les médecins de MG France, le principal syndicat des généralistes réunis en congrès à Marseille. Marisol Touraine faisait allusion à la généralisation du dispositif de tiers payant prévue pour 2017.

Pour faire face aux difficultés techniques et administratives que pourraient rencontrer les médecins pour être payés par les caisses d'assurance maladie et surtout par les nombreux organismes de complémentaire santé, l'un des principaux syndicats de médecins, la CSMF, a proposé la création d'une carte à paiement différé pour les patients. La ministre de la santé a rejeté cette idée. Mais, si la locataire de l'avenue de Ségur "préfère la carte Vitale", elle n'a pas dit comment le système allait s'organiser pour que le médecin et les patients puissent bénéficier d'un dispositif de tiers payant "simple" qui réunit en un seul flux les remboursements obligatoire et complémentaires.


Comment soigner mieux en dépensant moins ?
De son côté, le Dr Claude Leicher, le président de MG France, s'est interrogé sur l'intérêt du ticket modérateur qui n'a pas fait la preuve de son efficacité économique. "Pourquoi ne pas mettre en place un parcours de soins en tarif remboursé, sans ticket modérateur ?" a souligné ce généraliste de la Drôme à la tête du syndicat depuis 3 ans. "Nos voisins font mieux que nous en dépensant 1 à 2 points de PIB en moins…" selon lui. Soigner mieux en dépensant moins ? La réponse passe par une réorganisation des soins. C'est tout l'enjeu de la Stratégie nationale de santé annoncée le 23 septembre dernier.

Face aux généralistes, la ministre n'a pas manqué de leur rappeler qu'ils étaient en première ligne dans la "révolution des soins de premiers recours". "La mobilisation de tous est lancée !" a-t-elle affirmé. Près de 150 débats sont prévus en région avec les professionnels de santé, les associations de patients, les élus locaux et les autorités administratives. Et la ministre s'est engagée à faire une synthèse d'ici la fin du mois d'avril 2014. 

Le projet d'étendre le médecin traitant aux moins de 16 ans
En attendant des pistes concrètes de réforme, la ministre a indiqué qu'elle n'était pas hostile là l'extension du dispositif médecin traitant pour les enfants et les adolescents de moins de 16 ans. "Votre consultation est un moment idéal pour faire de la prévention," a souligné Marisol Touraine qui a prévu une nouvelle loi de santé publique d'ici la fin du printemps 2014.

Elle a aussi indiqué que les contrats de praticiens territoriaux de médecine générale, créés pour inciter des jeunes médecins à s'installer dans des zones sous-dotées en professionnels de santé, se multipliaient. "D'ores et déjà, 75 médecins généralistes ont signé un tel contrat et 100 sont en instance : avant la fin de l'année, nous atteindrons près de 200 signatures", s'est-elle félicitée. Un succès qu'elle attribue au fait que ces contrats apportent une "garantie de revenu au cours des deux premières années d'exercice" et une "protection sociale spécifique". 

La ministre a aussi indiqué que les maisons de santé pluridisciplinaire pourraient être aussi des lieux de recherche, et qu'elles pourraient intégrer des "programmes hospitaliers de recherche clinique" (PHRC), un dispositif qui permet d'obtenir des financements. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité