• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Urologie

Ejaculation précoce : les capacités d'un homme multipliées par 4 grâce à l'électricité

Un nouveau traitement semble prometteur pour aider les hommes qui souffrent d'éjaculation précoce. 

Ejaculation précoce : les capacités d'un homme multipliées par 4 grâce à l'électricité megaflopp / istock.


  • Publié le 15.04.2022 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'éjaculation précoce est une éjaculation qui survient trop tôt, en général avant ou peu de temps après la pénétration.
  • Les causes les plus connues sont l'anxiété et une sensibilité particulière du pénis.

Un homme souffrant d’éjaculation précoce a vu la durée de ses rapports sexuels considérablement augmenter grâce à un nouveau traitement, selon une nouvelle étude publiée dans l'Asian Journal of Urology.

Stimulation du nerf dorsal du pénis

Le sujet est encore extrêmement tabou, mais beaucoup d’hommes souffrent d’éjaculation précoce : environ 40% vivent ce genre d’expérience au moins une fois dans leur vie. Peu de traitements existent. La dapoxétine est par exemple aujourd'hui l'un des deux seuls médicaments susceptibles de remédier à la situation, mais elle s’accompagne d’effets secondaires importants. Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) peuvent aussi aider, mais sans garantie totale de réussite.

Pour tenter de trouver de nouvelles solutions, l’équipe de Mohamad Moussa a décidé de se tourner... vers l’électricité ! Concrètement, les chercheurs ont stimulé le nerf dorsal du pénis d’un homme souffrant d’éjaculation précoce avec deux électrodes. Les séances duraient 30 minutes, et ont été répétées plusieurs fois par semaine pendant 6 mois.

4 minutes sans éjaculer

Le rapport ne dit pas si c’était douloureux, mais les résultats obtenus ont été spectaculaires. Le patient, qui ne tenait au début de l’expérience que 60 secondes, arrivait à la fin du traitement à retarder son éjaculation de presque 4 minutes. Un chiffre toujours assez modeste, mais qui aura tout de même été multiplié par 4. 

D’autres recherches complémentaires sont nécessaires pour valider ce nouveau traitement, notamment pour vérifier que son effet ne soit pas uniquement placebo et le tester sur d’autres hommes.  

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES