• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Peau bleue

Il ne faut pas faire n’importe quoi pour booster son immunité !

Deux habitants du Jura ont souffert d'une intoxication après avoir ingéré des particules d’argent aux effets prétendument anti-inflammatoires. L'un des deux a vu sa peau devenir bleue et cela pourrait être irréversible.

Il ne faut pas faire n’importe quoi pour booster son immunité ! PatrikSlezak/iStock

  • Publié le 16.11.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le patient hospitalisé, pourrait avoir causé des lésions irréversibles sur son organisme.
  • Il se plaint de fortes douleurs abdominales et d’emballement du cœur, mais d’autres organes pourraient avoir été touchés, comme le foie et le cerveau.

L’argent ne fait pas le bonheur, et surtout il ne permet pas de booster l’immunité. Un nouvel exemple est venu du canton du Jura où au moins deux personnes ont été intoxiqués après avoir ingéré des particules d’argent diluées dans du lait. Ils souffriraient d'argyrisme, soit une intoxication grave avec des particules d'argent, selon les médecins. Ce remède naturel, interdit en Suisse, peut se trouver librement sur internet pour ses effets prétendument anti-inflammatoires.

Des lésions irréversibles

Un des deux patients est toujours hospitalisé et a vu sa peau devenir bleue. Les médecins de l'hôpital de Delémont où il se trouve affirment que celle-ci devrait garder cette couleur à vie. “La première chose qui est visible, c'est la pigmentation de la peau, a précisé Olivier Lebeau, médecin-chef de médecine interne à l’Hôpital du Jura, au média suisse RTS. Heureusement, quand c'est cutané, les gens se rendent compte qu'il y a un problème et cela peut s'arrêter là.”

Le patient, dont l’identité n’a pas été communiquée, pourrait avoir causé des lésions irréversibles sur son organisme. Il se plaint de fortes douleurs abdominales et d’emballement du cœur, mais d’autres organes pourraient avoir été touchés. “Cela peut s'accumuler dans le foie et causer des hépatites, ou provoquer des dégâts dans les reins ou dans le cerveau”, poursuit Olivier Lebeau.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES