Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies professionnelles

La Sécu aide les coiffeurs qui souffrent de TMS

Chez les coiffeurs, les troubles musculo-squelettiques représentent la moitié des maladies professionnelles. Pour les éviter, la Sécu va aider les salons qui s'équipent de matériel ergonomique.

La Sécu aide les coiffeurs qui souffrent de TMS PURESTOCK/SIPA

  • Publié 08.07.2013 à 18h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Il faut souffrir pour être belle. Les coiffeurs en savent quelque chose. Ces professionnels qui travaillent quotidiennement à nous rendre plus beaux et plus belles souffrent de plus en plus de troubles musculo-squelettiques (TMS). Le coude levé, la tête penchée, le dos courbé et les gestes répétitifs sont autant d’explications à ce phénomène. L’Assurance maladie a donc décidé de donner un coup de main aux coiffeurs, en aidant financièrement les salons qui s’équiperont de matériels ergonomiques, conçus pour éviter ces troubles. Il faut dire que les TMS sont la première cause de maladie professionnels et représentent environ 40% du coût total des maladies professionnelles.


Pour alléger la facture et soulager les coiffeurs, l’Assurance maladie financera à partir du mois de septembre la moitié de l’investissement hors taxes de ce matériel ergonomique, une somme qui sera plafonnée à 5000 euros. Cette aide pourra servir à s’équiper de sièges de clients et bacs de lavage réglables, de ciseaux spéciaux, ou encore de sèche-cheveux aisés à manier. « L’utilisation d’un sèche-cheveux de 370g délivrant moins de 67 décibels est privilégiée dans le but d’alléger les torsions du bras », indiquent les Institutions de la coiffure, qui regroupent les organismes de retraite, de prévoyance et de santé du secteur. Tout ce matériel recommandé par l'assurance maladie est évidemment soumis à de strictes évaluations tenant compte du poids, de la sollicitation des membres, ou encore des possibilités de réglage.


L’augmentation de la prévalence de ces troubles chez les coiffeurs est inquiétante. En Ile-de-France, par exemple, 49% des maladies professionnelles étaient des TMS en 2004 soit environ 2 fois plus qu'en 2000. La posture debout prolongée, le piétinement dans un espace restreint et les postures contraintes pendant de longues heures affectent les muscles, les tendons et les nerfs au niveau des membres supérieurs (épaules, coudes, poignets), mais aussi les articulations de la colonne vertébrale. Les douleurs et les gênes fonctionnelles (raideur,  maladresse ou une perte de force) qui en résultent, peuvent devenir très invalidantes (lombalgie, épicondylite, syndrome carpien …).


Cependant, l’Institut national de recherche sur la santé et la sécurité au travail estime que « d’autres facteurs favorisants peuvent être à l’œuvre dans les salons de coiffure, parmi lesquels une charge de travail élevée qui renforce la sollicitation des muscles et des articulations, des pauses de récupération insuffisantes ou encore des phénomènes de stress. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité