Publicité

QUESTION D'ACTU

Smartphone

Douleurs : une application mobile pour diminuer l’usage des opioïdes

Des chercheurs ont créé une application mobile permettant d’enregistrer chaque jour le niveau de douleur ressenti. En réponse, le téléphone donne des conseils sur l’utilisation des opioïdes, le repos ou l’exercice physique.

Douleurs : une application mobile pour diminuer l’usage des opioïdes demaerre/ISTOCK

  • Publié 03.06.2019 à 09h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Il serait désormais possible de gérer sa douleur grâce à son Smartphone. Une application capable de réduire l’usage des opioïdes en informant mieux les patients a été présentée lors du congrès annuel de l'European Society of Anaesthesiology. Lors des essais, elle a permis de diminuer la consommation d’opioïdes des patients. 

Des informations sur les opioïdes et des conseils 

Des chercheurs néerlandais ont recruté 71 participants âgés de 56 à 70 ans, opérés du genou. Lors des deux premières semaines de retour à domicile, 38 patients ont utilisé l’application PainCoach en plus des soins habituels, et 33 ont uniquement eu les soins. L’application mobile permettait d’enregistrer chaque jour le niveau de douleur ressenti : de nul à insoutenable. En réponse, le téléphone donnait des conseils sur l’utilisation des opioïdes, le repos ou l’exercice physique.

L’ensemble des patients a répondu à des questionnaires sur le niveau de douleur et la consommation d’opioïdes avant l’opération, pendant les deux semaines de l’étude et un mois après. Les chercheurs ont constaté que plus les participants utilisaient l’application, moins ils consommaient d’opioïdes. En comparaison au groupe qui n’utilisait pas l’application, les patients qui le faisaient prenaient 23% d’opioïdes et 15% de paracétamol en moins. 

Ils semblaient également mieux récupérer après l’opération. Les utilisateurs de PainCoach ont vu leur douleur pendant les exercices physiques se réduire quatre fois plus vite, par rapport au reste du groupe. Leurs douleurs nocturnes ont baissé six fois plus vite. 

La crise des opioïdes 

"Ce sont des découvertes importantes compte tenu (…) de l’ampleur de l’utilisation abusive des anti-douleurs à travers le monde", souligne Dr Amar Sheombar, auteur principal de la recherche. Chaque année, 12 millions de Français sont traités par des médicaments à base d’opium, dont 1 million par opioïde fort. Entre 2004 et 2007, les prescriptions supplémentaires d’opioïdes forts, comme le l’Oxycodone et le Fentanyl, ont augmenté de 100% (500 000 prescriptions supplémentaires). En conséquence, les hospitalisations pour overdose et le nombre de décès associés ont explosé depuis les années 2000 (+167% et +146%).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité