Publicité

QUESTION D'ACTU

Conjonctivite

Les yeux rouge, premier bobo du skieur.

Vous êtes au ski, au bord d’une plage… ou tout simplement à la maison et votre œil est rouge, gonflé, collé. Pas de doute, c'est une conjonctivite !  ce n’est pas grave. Mais attention tout de même ! Car la conjonctivite est parfois très contagieuse, et sans appliquer  quelques règles d’hygiène simples,  toute la famille se transformera en « famille lapin ».

Les yeux rouge, premier bobo du skieur. ©123RF-Andriy Popov

  • Publié 25.12.2017 à 13h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Un peu d’anatomie… La conjonctive est cette peau transparente très fine qui recouvre la partie blanche de notre œil. Si l’on regarde un peu plus près, on s’aperçoit que cette membrane est parcourue par tout un tas de petits vaisseaux sanguins. Lorsque notre œil est irrité, ce sont ces petits vaisseaux qui se dilatent et donnent cette impression de rougeur.

C’est parfois du au soleil ou à l’irritation par le sable des plages des Caraïbes mais  le plus souvent, c’est un virus ou un microbe qui est responsable. Au début, l’œil réagit avec  des larmes bien claires, mais l’infection peut également s’y propager, donnant cette impression de paupières collées le matin au réveil. Alors devant une conjonctivite débutante, il ne faut surtout pas attendre et appliquer quelques mesures simples.

Bien se nettoyer les yeux…!

Il faut se laver les yeux plusieurs fois par jour, mais les mains bien lavées… et rincées. On  nettoie ses deux  yeux, avec du sérum physiologique tout simple. Si possible avec des produits à doses uniques. Car le très gros problème de la conjonctivite est qu’elle se transmet très vite à toute la famille, par exemple si l’on utilise les mêmes serviettes ou si l’on ne se lave pas soigneusement les mains.  Il faut se méfier des collyres qui traînent dans la pharmacie familiale parce qu’ils sont probablement infectés, s’ils ont déjà été utilisés. Il n’y a en effet pas plus sensible à l’infection que notre œil. En revanche, un collyre neuf, appliqué toutes les deux heures va rapidement vous soulager. Autre précision, n’utilisez pas n’importe quel collyre. Car, par exemple, ceux à base de cortisone que l’on prescrit dans les allergies saisonnières, peuvent être redoutables si la conjonctivite est infectieuse. Ils ne s’utilisent qu’avec des collyres antibiotiques.

Le pharmacien est  souvent de bon conseil mais devant un œil rouge qui traîne, c’est au médecin qu’il faudra le confier. Mettez aussi une paire de lunettes qui protègent des ultraviolets mais également du vent, en particulier sur les côtés.

La conjonctivite liée au vent ou au soleil est en général de courte durée et disparaît vite avec un collyre antiseptique et une bonne protection. Si c’est infectieux un collyre antibiotique  prescrit par votre généraliste réglera le problème  quelques jours

Un cas particulier : les porteurs de lentilles.

Pour eux, une règle d’or : Enlever impérativement les lentilles dès qu’apparaissent les premiers symptômes de conjonctivite. C’est pourquoi il faut toujours avoir sur soi des lunettes correctrices. Le port des lentilles sera de nouveau possible lorsque l’œil sera calmé, c’est-à-dire blanc. Si la conjonctivite réapparaît avec les lentilles, il est indispensable là encore, de consulter un ophtalmologiste…  Les lunettes sur le nez.

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité