• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

VIH

Autotests du sida: Marisol Touraine pose ses conditions

Marisol Touraine s'est déclarée favorable à la commercialisation en France des autotests de dépistage du sida. La ministre de la Santé pose toutefois ses condtions.

Autotests du sida: Marisol Touraine pose ses conditions FAYOLLE PASCAL/SIPA

  • Publié le 05.04.2013 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


« Je suis favorable à la mise à disposition des autotests de dépistage du virus du sida » , a déclaré Marisol Touraine sur Europe1 ce 5 avril, jour du coup d'envoi de l'édition 2013 du Sidaction. Une annonce qui fait suite à l'avis favorable rendu par le Conseil national du sida (CNS) le 22 mars et à celui du Comité consultatif national d'éthique dévoilé trois jours plus tard. Mais malgré cet avis favorable, la ministre de la Santé et des affaires sociales, pose ses condtions.

 

Marisol Touraine a notamment annoncé qu'elle avait décidé de saisir l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), « pour avis sur l'accompagnement des utilisateurs, et la Haute autorité de santé pour savoir comment les autotests pourraient s'intégrer dans la stratégie globale de prévention et de dépistage du VIH. »
Le communiqué précise également les autres conditions. Parmi elles, le marquage « CE »  des autotests, ainsi que la mise en place d'un dispositif spécifique d'accompagnement, les résultats devant être confirmés par un test sanguin classique. Et comme le CNS et le CCNE, Marisol Touraine a réaffirmé que ces autotests ne devaient pas se substituer aux traditionnels dépistages par voie sanguine (de type Elisa), ni aux tests rapides d'orientation diagnostique, mais « constituer un outil de plus pour favoriser le dépistage ».

L'association Warning, qui milite depuis 2008 en faveur de « la légalisation des autotests du VIH », s'est félicitée de l'avis favorable de la ministre. Elle souhaite que l'autotest VIH soit également disponible sur prescription, que son prix unitaire soit inférieur à 10 euros et qu'il soit remboursé une fois par an, dans certains cas.

 

Les autotests de dépistage de l’infection à VIH  servent à la détection des anticorps anti-VIH 1 et anti-VIH 2. Ils sont salivaires ou sanguins, et permettent de se tester soi-même à domicile avec un résultat en moins de trente minutes. Ces avis favorables interviennent après l'homologation aux Etats-Unis en juillet 2012 d'un autotest du VIH salivaire (OraQuick) jugé très satisfaisant (sa capacité à donner un résultat négatif lorsque l’infection n’est pas présente, a été établie à 99,8%). En France, et d'après la ministre, il y aurait aujourd'hui environ 30.000 personnes qui sont séropositives sans le savoir.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité